Politique

Migration des malgaches aux Comores – La négociation enclenchée par le MAE

L’expulsion des ressortissants malgaches aux îles des Comores fait des vagues. La négociation est en cours actuellement pour résoudre le problème. « Face aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux, ces jours-ci, sur le refoulement de ressortissants malgaches aux Comores, le ministère des Affaires étrangères tient à informer qu’une enquête est actuellement en cours en collaboration avec les autorités comoriennes afin d’établir la vérité des faits », transcrit un communiqué émanant du ministère des Affaires étrangères malgaches.

Selon l’information, vingt six Malgaches ont été refoulés des Comores après avoir été enfermés pendant près d’une semaine après le contrôle par le service de migration. L’irrégularité sur les documents de voyage a été à la base du problème de ces compatriotes alors qu’ils dénient cet argument après leur rentrée au pays. La version du ministère des Affaires étrangères malgache a avancé que le fait avait été qualifié de migration clandestine, un phénomène qui sévit dans la région actuellement.

Titre de voyage retour

La divergence de points de vue a rapidement évolué dans cette affaire. Du côté des ressortissants malgaches qui se sont vu expulser du territoire comorien, ils ont expliqué qu’ils s’étaient munis de documents réguliers pendant leur destination aux Comores alors que le ministère des Affaires étrangères a mentionné dans un communiqué qu « une partie des ressortissants malgaches concernés par ces mesures a été refoulée faute de visa. Par ailleurs,
certaines personnes sont effectivement détentrices de visa mais ne disposent pas de titre de voyage retour. En effet, l’existence de ce titre de voyage est requise pour tout voyage de court séjour à l’étranger ». Dans le but de mener une solution durable en termes de migration clandestine, le gouvernement de Mada­gascar et des Comores entendent renforcer la coopération étatique pour endiguer ce genre de situation.