Social

Baccalauréat – Un millier de candidat éliminé

Environ mille candidats absents lors de l’épreuve physique et sportive qui s’est déroulée la semaine dernière ne pourront plus se présenter à l’épreuve écrite du baccalauréat prévue pour la fin de ce mois. « Pour la Cisco d’Antananarivo Ville, plus de mille candidats ont été absents pour cette session. Dans son ensemble, Antananarivo ville et ses périphéries pourraient trouver jusqu’à mille sept cent vingt quatre candidats absents à toutes les épreuves de l’EPS », constate Vidoc Manantsoa Ravoa­hangy, coordonateur technique de l’examen du baccalauréat pour Antana­narivo.

Les absences non justifiées ont pénalisé les candidats qui devront repasser le Bacc pour la prochaine session. « L’absence aux épreuves qui se sont déroulées deux semaines d’affilée équivaut déjà à une note éliminatoire donc zéro sur vingt. Les candidats ne sont plus autorisés à composer puisqu’ils sont déjà éliminés pour cette session », souligne le coordonateur. Pour le centre à Andohalo par exemple, qui enregistre plus de deux cent quatre-vingt-onze absents, la série A a été la plus répertoriée, tandis que le centre au niveau du Lycée Jules Ferry enregistre le moins d’absents parmi les cinq centres pour l’EPS.

« Ce sont les candidats d’école qui ont déserté l’épreuve physique et sportive par rapport aux candidats libres regroupant les périphériques comme Talata Volonondry et Andoha­ranofotsy entre autres ; cent vingt-huit candidats ont été absents », explique Saholy Aveline Razafiarivony, Chef de centre au niveau de Faravohitra. Aucun changement ne sera plus accordé pour ceux qui ont été absents et qui n’ont pas été justifiés, jusqu’au 30 août, la date de clôture de l’EPS.

Néanmoins, il y aurait une possibilité de passer le bac pour ceux qui ont apporté des pièces justificatives durant les deux semaines d’examen. « Ceux qui ont apporté des certificats médicaux ou un certificat de grossesse ont été admis mais ils doivent passer par une épreuve théorique pour ne pas être pénalisés », enchaine le coordonnateur. Durant les épreuves, plus de cent quarante candidats ont migré vers la théorie pour des raisons de santé ou autres. « Pour le centre Faravohitra, plus de cent quatre vingt treize vont effectuer la théorie le 4 octobre », précise le chef de centre.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter