Accueil » Economie » Tourisme – La réouverture de Nosy Be concertée
Economie

Tourisme – La réouverture de Nosy Be concertée

Les  opérateurs  locaux  sont  confiants,  mais  sous conditions,  quant  à  l’ouverture  prévue  en  octobre.

Incertitude. La réouverture du ciel et des portes de Nosy Be d’ici le mois d’octobre suscite des avis partagés dans le monde des professionnels du tourisme. Une réunion avec les représentants des parties prenantes du secteur du tourisme et du ministère de la Santé, a eu lieu dans les locaux du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie à Anosy. «Le ministère veut connaitre de manière plus concrète les besoins des professionnels du secteur dans ce redémarrage qui requiert beaucoup de mesures » annonce le ministère du Tourisme.

À rappeler que l’éventualité de cette réouverture évoquée par le chef de l’État lors de son roadshow, dans le nord de l’île, a été l’écho aux demandes des représentants des professionnels de cette région. « La date butoir annoncée pour octobre est faisable. Cependant, il est primordial de consulter tous les représentants de la chaîne de valeur du tourisme sur l’île afin d’arriver à un respect scrupuleux du protocole de sécurité santé, déjà élaboré, de façon à éviter une réouverture des frontières qui ne fera qu’empirer la situation sanitaire sur l’île » explique un professionnel local.

Une autre réunion, cette fois-ci essentiellement avec les professionnels locaux basés à Nosy Be, s’effectuera d’ici la fin de cette semaine. C’est à la suite de cette concertation avec les acteurs locaux que la réouverture ou non de l’île aux parfums se décidera.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Je pense que donner une estimation de réouverture du ciel pour Nosy -be est prématurée car cela dépendra surtout des pays et des compagnies d’aviations, dont elles dépendent
    Suite aux multiples réunions avec les représentants du milieu professionnel européen du voyage, soit, Italien, Belges, allemand, Suisses, Espagnol et Français ils souhaites tous d’abord redynamiser les secteurs porteurs (pour l’océan indien ils parlent des Seychelles, Maurice et la Réunion ainsi que les destinations Indo-Asiatiques de renoms. Une fois ceci consolidé remettre en fonctionnement les destinations qui dans l’immédiat sont moins porteuses en termes de flux.
    Donc en étant réaliste, nous devrons attendre encore quelques longs mois avant un retour à des conditions proches de la normalité

Voir aussi