Accueil » Magazine » Province de Mahajanga – Près de trois cents cas de covid-19 confirmés
Magazine Santé

Province de Mahajanga – Près de trois cents cas de covid-19 confirmés

La province de Mahajanga est la troisième où le nombre des cas confirmés au coronavirus est en hausse depuis le début de la crise sanitaire. Deux cent quatre vingt douze personnes sont testées positives à la covid-19, depuis dimanche. Dans la région Boeny, on dénombre cent dix cas confirmés dont quatre vingt dix sept dans les districts de Mahajanga 1 et 2, un seul cas dans celui d’Ambato-Boeny, et aucun cas n’est déclaré dans ceux de Marovoay, Soalala et Mitsinjo.

Au total, cent trente neuf personnes suivent encore leur traitement. Cent douze cas ne sont pas communiqués. «  Trente-deux malades sont soignés au CHU de Mahavokyatsimo dont vingt testés positifs au PCR et douze cas contacts. Cinq personnes développent une forme grave et nécessitent une assistance en oxygène», explique le directeur du CHU, le Pr Jean-Baptiste. Le nombre des malades guéris jusqu’ici à Mahajanga s’élève à soixante dix, tandis que sept décès sont signalés. Le taux de positivité est de 38,46%. Vendredi, une femme asthmatique a succombé à AmbatoBoeny. Le résultat du test était positif après son décès. Un autre habitant de ce district, évacué au même CHU vendredi, à cause d’un problème respiratoire, a également rendu l’âme.

En tout, cinq cent quarante six tests ont été effectués depuis le début de cette épidémie à Mahajanga. Le CRCO Boeny attend les résultats de quatorze tests PCR dont douze ont été effectués au Centre de santé biologique de référence à Mahabibo. Concernant les autres régions de l’ex-province de Mahajanga, celle de Sofia compte trente et un cas positifs dont sept dans le Boriziny, quatre à Mandritsara et sept à Antsohihy, et treize non communiqués.

Enfin, le directeur du CHU de Mahavoky-atsimo a annoncé que quatre membres du corps médical et un membre du personnel de ce CHU et de celui d’Androva sont testés positifs. « Leur situation n’est pas grave et ils ont déjà entamé leur traitement », rassure-t-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi