Océan indien

Maurice-Tourisme : Anil Gayan justifie les dépenses

Les dépenses pour la promotion du tourisme en Europe a fait couler beaucoup d’encre. Le ministre responsable s’en est expliqué devant le Parlement.

Fallait-il au pays dépenser Rs 474,3 millions (52,140 milliards ariary) rien que pour promouvoir la destination Maurice auprès des touristes français, britanniques et allemands pour les exercices financiers 2016-2017, 2017- 2018 et 2018-2019? Preuves à l’appui, Anil Kumar Gayan, ministre du Tourisme, a répondu positivement à la question qui lui a été posée par le député Sudesh Rug­hoobur mardi 30 juillet.

C’était dans le cadre de la séance questions/réponses adressée aux ministres à l’Assemblée nationale. «Les résultats obtenus par la Mauritius Tourism Promotion Authority en France, au Royaume-Uni et en Allemagne en 2016, 2017 et 2018», a souligné Anil Gayan, «ont démontré que l’organisation de cette campagne promotionnelle durant ces trois périodes était nettement en faveur de Maurice.» Il a ajouté que ces trois marchés ont généré une hausse de cent quarante huit mille neuf cent vingt six touristes et des revenus supplémentaires de Rs 6,9 milliards (759 milliards ariary) «si nous estimons que la moyenne des dépenses consenties par chaque touriste européen s’élève à quelque Rs 47 000 (5 170 000 ariary)».

Palme
Pour soutenir sa thèse, Anil Gayan a comparé la performance du secteur du tourisme en 2014 et en 2018. «La France qui a enregistré une croissance en baisse entre 2011 et 2014 a rebondi par une croissance de 4,4 % en 2015 et depuis a maintenu sa progression, a-t-il fait ressortir. Le taux de croissance à deux chiffres réalisé par l’Allemagne durant ces trois périodes contraste avec la performance minimaliste de 2,9 % en 2014.»

Entre la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, c’est la France qui arrive en tête en termes de dépenses du budget alloué pour la réalisation de la campagne de promotion de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Ces dépenses se sont élevées à Rs 199,3 millions (21,923 milliards ariary), soit 42 % du montant total accordé à cette activité.
Le plus petit budget est allé à la campagne à destination du marché allemand. Mais au final, c’est l’Allemagne qui remporte la palme s’agissant de la croissance ou du nombre de touristes supplémentaires occasionnés par cette campagne de promotion…

© lexpress.mu

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter