Politique

Communales – Les pressentis candidats prennent un élan

La conquête de la mairie d’Antananarivo est une importante affaire pour les partis politiques. 

Les électeurs se donneront rendez-vous aux élections communales le 28 octobre. La période de dépôt de candidature sera ouverte du 20 juillet au 3 août.

De nouvelles batailles en l’occurrence pour les partis politiques. La conquête d’Antananarivo sera au centre des enjeux. Mille six cent quatre vingt quinze communes dans tout le territoire national procédera au renouvellement des maires et des conseillers. Le montant de la caution selon la catégorie des communes est déjà porté à la connaissance de tous. Dans la capitale notamment, les grands partis s’affronteront sûrement pour le poste à la magistrature suprême de la ville. Le parti Tiako i Madagasikara, par la voie de son secrétaire général, Olga Ramalason a, entre autres, annoncé qu’il présentera des candidats aux élections communales. La démarche est en cours pour sélectionner les hommes qu’il faut, notamment celui qui prendra la succession du maire Lalao Ravalomanana.

Certaines têtes ont, également, annoncé leur intention de se porter candidat à la prochaine élection de maire dans la capitale. Depuis un certain moment, le leader du syndicat des conducteurs de taxi dans la ville d’Antananarivo ou « Fikambanan’ny taxi eto Antananarivo renivohitra », (FTAR), Clémence Raharinirina se profile sur la liste des pressentis partants. À l’approche de l’ouverture de la course, Clémence Raharinirina a apporté son point de vue sur le mode de scrutin et le montant de la caution proposée par la Commission électorale nationale indépendante. « Le nouveau mode de scrutin sur l’élection du maire et les conseillers semble défavorable aux candidats. L’idée reflète le calcul politique qui favorise certains concurrents en vue de faire une double mise dans la règle des jeux. Il peut arriver que le maire élu collabore avec les conseillers issus d’autres tendances. La nouvelle mairie pourra abriter de nombreux partis politiques cosmopolites », a-t-elle expliqué avant de souligner que « le fait de séparer la caution du maire aux conseillers est désavantageux pour les candidats».

Après les législatives, les camps politiques s’apprêtent à renforcer leur stratégie pour reconquérir la confiance des électeurs. Les candidats recalés comptent renouveler leur participation aux municipales. D’une source avisée, la candidate Nicole Véronique Rajerison entend se porter candidate à la mairie après son échec aux législatives dans le district d’Antananarivo V. Déjà candidate en 2015, le membre du conseil municipal envisage d’accéder au poste électif à la Commune urbaine d’Antananarivo.

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Alors que vous êtes élu,  votre travail, votre intégrité, et votre volonté de faire les choses comme il faut sont les choses le plus importantes que nous espérons. J’espère, sans en douter, que vous continuerez sur cette voie, et que les ors du pouvoir ne vous changeront pas. pour aboutir finalement à un projet assez éloigné de l’idée de départ…que le Conseil Constitutionnel pourra annuler, et il faudra alors repartir à zéro ; d’où une impression d’absence de dynamisme, voir d’impuissance, par rapport aux dictatures, surtout la solidarité est la force et c’est la vraie coutume malagasy!!!

  • Les membres des Conseils municipaux et communaux sont élus au suffrage universel direct, au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à un tour, sans panachage, ni vote préférentiel, ni liste incomplète. Les sièges sont attribués aux candidats suivant l’ordre de présentation dans chaque liste et selon la règle de la plus forte moyenne. Est élu Maire le candidat se trouvant à la tête de la liste ayant recueilli le plus grand nombre de suffrages exprimés.

  • Aujourd’hui, on ne doit pas se précipiter par cet élection à venir! le président de la HCC a lancé un message très touchant au moment de la publication des résultats de la dernière élection c’est à dire, élection législative. Le plus important en ce moment c’est de gagner le cœur du peuple en invoquant par des bonnes volontés et d’agir en bonne politique.

  • il est temps de prendre en considération la capitale de Madagascar.lalao ravalomanana n’a rien fait que de détruire la ville, donc il faut changer et de-voter pour les bonnes personnes patriotes , compétent , et capable de rendre la bonne image d’Antananarivo perdu depuis plusieurs années.