Accueil » Actualités » Boeny – Priorité à la sécurité du trafic maritime
Actualités Régions

Boeny – Priorité à la sécurité du trafic maritime

La sécurisation des passagers et des marchandises est désormais l’objectif de l’APMF. Son nouveau siège a été inauguré samedi. 

Il a fallu du temps pour reconstruire le bâtiment, mais c’est fait maintenant. Le siège de l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF) à Mahajanga, situé sur l’avenue Poincaré au bord de la mer, a été finalement inauguré, samedi après-midi.
Les travaux prévus durer dix mois, auraient dû s’achever depuis trois ans. Ils ont commencé début 2013, en même temps que ceux du port de Mahajanga et du siège de la direction interrégionale des Transports de Boeny. Un long retard a alors été observé au niveau de la finition des travaux. La reconstruction du grand bâtiment s’est finalement achevée en décembre 2015. Les travaux ont coûté  1,2 milliard ariary.
«Désormais, la sécurisation des passagers et des marchandises sera la priorité. En outre, la présence de l’APMF à Mahajanga est indispensable dans la création d’emplois liés à l’École nationale de l’enseignement maritime. Enfin, l’Agence permet de réguler la navigation maritime et fluviale», a précisé le ministre des Transports et de la météorologie, Ramarcel Benjamina Ramanantsoa.

Douze accidents
Chaque année, dans la Grande ile, huit à douze accidents maritimes se produisent. Sur les 24 régions définies, 17 agences sont déjà opérationnelles. Une autre sera prochainement ouverte à Marovoay, selon la politique nationale de vulgarisation et de décentralisation de l’État. La loi sur la navigation maritime devra aussi être élaborée.
Pour la petite histoire, la cérémonie officielle était prévue la veille, comme on a pu le lire sur l’invitation du ministère de tutelle. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a été attendu à Mahajanga le vendredi. D’ailleurs, il se trouvait à Maevatanàna pour inaugurer trois grandes infrastructures. Mais finalement, il s’est fait représenter par trois membres du gouvernement, en l’occurence le ministre des Transports, le vice-Premier ministre Bary Rafatrolaza et le ministre des Travaux Publics, Eric Razafimandimby.

Vero Andrianarisoa