Accueil » Faits divers » Insécurité – Série d’attaque contre de hautes personnalités
Faits divers

Insécurité – Série d’attaque contre de hautes personnalités

Par  deux  reprises,  des  bandits  ont  ciblé  des  résidences de  hautes  personnalités  à  Faliarivo.

En quelques semaines, des hautes personnalités et leurs proches ont été les cibles d’actes de banditisme. Deux de ces attaques ont été commises à Faliarivo Ampitatafika.

Une effrayante attaque contre des familles de hautes personnalités suscite l’inquiétude. C’est fois- ci, c’est de domicile familial d’un membre du staff auprès de la présidence de la république qui en a fait les frais. Cet acte de banditisme a été perpétré dans la nuit de vendredi à samedi à Faliarivo Ampitatafika où la résidence du directeur général des projets présidentiels avait déjà été pris pour cible il y a quelques semaines.

Cette fois-ci, les malfaiteurs ont sévi au foyer de la mère d’une autre personnalité auprès de la présidence. Les frères de cette dernière se trouvaient également dans la maison au moment des faits. Réveillés en sursaut par des bruits suspects au beau milieu de la nuit, aux alentours de minuit, ces derniers se sont levés pour voir ce qui était en train se passer, mais ils n’ont pas pour autant rien remarquer de suspect. Au réveil, ils étaient stupéfaits en voyant le living du rez-de-chaussée en sens dessus dessous.

Quatre arrestations

Après avoir réalisé qu’un cambriolage a été commis, ils ont constaté qu’un Mac book ainsi que des postes téléviseurs ont été dérobés. Les victimes ont d’emblée alerté les forces de gendarmerie. Afin de donner une touche d’efficacité à l’investigation, les enquêteurs ont recouru au service de la brigade cynophile à Ivato. En se fiant à son flair à partir des indices relevés sur les lieux, le chien policier a conduit les gendarmes jusqu’à une maison des environs. Une perquisition qui s’ensuivait a permis aux enquêteurs de mettre la main sur de potentiels outils de brigandage, à l’instar d’une barre à pince qui pourrait bien avoir servi à fracturer la porte de l’habitation attaquée. Quatre suspects ont été dans la foulée arrêtés.

Cet acte de banditisme visant les hautes personnalités et leurs proches est le troisième en quelques semaines. Le directeur général des projets présidentiels a été la première victime.

Du matériel de sonorisation a été subtilisé. Emporté par la panique, les bandits démasqués par les caméras de surveillance ont balancé derrière la clôture une partie de leur butin. La dernière attaque remonte en revanche dans la nuit de dimanche à lundi où une dizaine de bandits équipés d’armes de guerre ont assailli la résidence du directeur général des finances et des affaires générales à Ambohimitsimbina haute ville. L’un des malfaiteurs a été abattu par un gendarme d’élite qui surveillait les lieux et ses comparses désemparés ont dû battre en retraite.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter