Accueil » A la une » Affaire Midongy Atsimo – Série d’arrestations, saisie de grenade et de fusils
A la une Faits divers

Affaire Midongy Atsimo – Série d’arrestations, saisie de grenade et de fusils

Les  trois  derniers  suspects  arrêtés  ont  été  pris  en  possession  de  chanvre  indien et  d’une  grenade.

Un peloton militaire renforcé et suréquipé passe au peigne fin la zone où cent cinquante dahalo ont frappé, tué et pris la fuite avec trois cents zébus. Des arrestations sont signalées et des armes saisies.

La traque de l’armée de dahalo qui ont attaqué les villages de Benonoky et d’Ampanitelo à Midongy du Sud, il y a une douzaine de jours, bat son plein. Des arrestations sporadiques sont signalées. La dernière a été menée à Nahamora, dans la commune rurale de Ranomena. Trois individus ont été capturés par les éléments de l’armée malgache déployés dans la zone de recherche. Le trio a été de surcroît pris en possession d’une grenade offensive ainsi que d’un sac en polyéthylène contenant du cannabis. Les premières informations découlant des enquêtes sommaires effectuées par les militaires sur terrain révèlent que ces trois suspects seraient incriminés dans l’acte de barbarie perpétré à Benonoky et Ampanitelo en mi-mai.

Dix-neuf personnes dont deux militaires ont été abattus et trois cents habitations incendiées. Une vaste opération militaire continue jusqu’à maintenant dans les brousses profondes et les bois épais de la zone d’opération.

Aux dernières nouvelles, le chef de la bande a été identifié et une traque intensive est lancée contre le fugitif. Avant la triple arrestation effectuée avant-hier, les militaires ont déjà réussi à arracher entre les mains des bandits près de deux cents têtes de bovidés. Le lendemain de l’attaque du village, une cinquantaine de zébus ont été récupérés.

Guérilla

Un affrontement a éclaté dans une forêt entre Sakobany et Lavaraty. Dans leur progression, les militaires ont, dans la foulée, capturé onze suspects dans les villages de Vohimary, Fandama et Mahalava. Trois fusils de chasse ont été saisis.

Un peloton militaire renforcé et bien équipé continue à livrer une interminable guérilla contre les dahalo en fuite dans cette partie de la région Atsimo Atsinanana. Le reste du troupeau encore entre leurs mains se chiffrerait à plus d’une centaine.

Alors que les éléments de l’armée poursuivent les malfaiteurs jusqu’à leurs derniers retranchements, les gendarmes se déploient sur les périphéries du champ de bataille pour boucler toutes les issues possibles. La gendarmerie s’occupe également des enquêtes judiciaires mais jusqu’à maintenant aucun des individus arrêtés ne lui a encore été livré. Les malfaiteurs ont pris le large en direction du Nord-Ouest après avoir sévi. Comme l’unique passage obligé pour évacuer le troupeau est verrouillé par les forces armées bénéficiant d’un hélicoptère, les brigands se terrent dans des points difficiles d’accès.

Les lieux où se tiennent les opérations sont hors réseau. Les informations arrivent de ce fait au compte goutte.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter