Politique

Projet présidentiel – Tanà-Masoandro en quête d’un nouveau site

La plaine d’Ambohitri­manjaka a été le premier choix pour l’installation de la nouvelle ville baptisée Tanà-Masoandro. La faisabilité du projet est actuellement en cours d’étude afin d’opérer le plan technique par rapport à l’évaluation des investissements. Devant les députés au Centre de conférence internationale d’Ivato, mercredi, le Vice-ministre en charge des Nouvelles villes et de l’habitat, Angelo Michael Zasy a expliqué que « le projet initial est plus coûteux en termes d’investissement vu qu’il nécessite de beaucoup de remblais sur lesquels des fondations profondes seront bâties ».

La vision du gouvernement de construire une nouvelle ville sur le vaste terrain d’Ambohitrimanjaka a été au centre d’une énorme mésentente depuis le mois d’octobre de l’année passée. Après un long processus de négociation, l’État a étudié profondément les côtés positifs et négatifs de sa réalisation. Lors de la rencontre avec les député, le Vice-ministre Angelo Michael Zasy de noter que l’État est à la recherche d’un autre endroit pour instaurer le projet Tanà-Masoandro. Une étude sera effectuée sur l’endroit favorable qui ne s’éloigne pas du centre ville.