A la une Economie

Importation de PPN et de carburant – La State Procurement of Madagascar opérationnelle

Andriamanampisoa  est  le  directeur  général  de  la State  Procurement  of  Madagascar  (SPM).

La société d’état « State Procurement of Madagascar » (SPM) est enfin mise en place. L’approvisionnement en riz en pôle position de ses activités.

La société d’approvisionnement de Madagascar en traduction libre a été annoncée en conseil des ministres au mois de novembre 2019. La « State Procurement of Madagascar » (SPM) démarre officiellement ses activités. La fluctuation des prix de produits de première nécessité a motivé l’État à mettre en place un système d’approvisionnement sûr, d’où la création de la société d’état. « La SPM joue surtout un rôle de régulateur. Elle assure l’approvisionnement du marché local en PPN et en carburant. Elle appuiera ainsi les opérateurs dans le processus d’importation, sans pour autant entrer en concurrence avec eux » explique son directeur général, Solo Andriamanampisoa.

La société à participation majoritaire publique, c’est aussi son autre appellation, se positionne en tant que régulateur en amont du marché dans la perspective d’éviter les manœuvres spéculatives. Pour un début, une première importation de quelques 16 000t de riz a déjà été effectuée. Aux explications, cette première importation, pour le compte des « Vary mora » sera liquidée sur le circuit de distribution des « Tsena mora » afin de pallier les éventuels risques de dérèglement d’approvisionnement en cette période de crise sanitaire et période de soudure. Le prix ne décale pas de celui du marché local.

Fonctionnement

Une autre négociation de 25 000t est en cours et suivra le circuit habituel de distribution. « Nous travaillons dans un premier temps dans l’approvisionnement de 30% des besoins nationaux en riz, et plus tard en carburant. Egalement, dans l’optimisation des opérations dans un objectif de réduction de coûts » souligne le DG. La société ne cherche pas profit mais est indiquée prendre une marge minimum pour assurer son fonctionnement. Le conseil d’administration est déjà en place avec pour président Rindra Hasimbelo, actuelle secrétaire générale du ministère de l’Économie et des finances (MEF).

Le recrutement d’autres collaborateurs à savoir un responsable administratif et financier, une assistante de direction, un responsable d’approvisionnement en PPN et en « Oil Procure­ment », est lancé cette semaine. Le directeur général, quant à lui, a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé au mois de février. L’essentiel des activités de la SPM, s’arrête après le dédouanement au port. « Les 16 000t ont été achetés par la SPM, au moyen d’un crédit bancaire. Des distri­buteurs agréés prennent ensuite le relais de la distribution. Le ministère du Commerce se charge des contrôles sur terrain» fait savoir le DG. Un stock stratégique en riz est en effet, prévu être mis en place afin de prévenir la période de soudure, les aléas climatiques et la fluctuation de l’ariary. La SPM paie les taxes afférentes à tout dédouanement comme toute société commerciale.

L’approvisionnement en sucre est actuellement en cours. L’importation de produits pétroliers a été expliquée, en attente, en raison d’organisation avec les distributeurs, mais le DG affirme une importation dans un avenir proche.