Régions

Boeny – Deux enfants décèdent du paludisme

Mahajanga est l’épicentre de la dengue avec plus de mille cas confirmés.

Le médecin chef du Bureau municipal d’hygiène social, docteur Hyacinthe Randrianjafy a reconnu le décès de deux enfants de moins de 10 ans à cause du paludisme, à Mahajanga, mercredi dernier.

Du 1er mai au 3 juin, l’on enregistre soixante-quinze décès dont quarante cinq entre le 20 mai et le 3 juin. Et entre le 1er au 7 mai dernier, trente décès ont été recensés. Le 7 mai, sept personnes ont succombé en une seule journée.

« Soixante-quinze pour cent des personnes décédées sont âgées de plus de 70 ans durant la première semaine du mois de mai. Elles étaient victimes d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de coma éthylique. Cette fois, deux enfants de moins de dix ans sont décédés du paludisme à Mahajanga mercredi. Soixante-dix pour cent de ces 45 décès ont plus de 60 ans », a déclaré le médecin-chef.

Par ailleurs, le comité de vigilance de la lutte contre les épidémies dans la région Boeny, présidé par le Directeur est satisfait des résultats dans la lutte contre la dengue à Mahajanga.

« Le taux d’attaque de la dengue a nettement diminué ces derniers jours. Lors de la 20ème semaine épidémiologique, soit du 11 au 17 mai, le nombre des cas confirmés était plus de mille personnes malades. Il a baissé à sept cent soixante cas positifs durant la 21ème semaine. La dernière semaine du mois de mai, le résultat a été satisfaisant avec une statistique très faible de malades. Il ne faut pas baisser les gardes et continuer à nettoyer les gites larvaires et les eaux stagnantes », a exhorté le docteur Rivomalaka Rakotonavalona, directeur régional de la santé Publique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter