Accueil » A la une » Consommation – De la viande de porc impropre sur les étals
A la une Social

Consommation – De la viande de porc impropre sur les étals

Il est difficile de repérer les viandes souillées.

Les vols de porc par empoisonnement gagnent du terrain. Des vétérinaires mettent en garde contre la consommation de viandes non contrôlées.

À risque. De la viande de porc impropre à la consommation pourrait se trouver sur les étals de la capitale. Des bouteilles de substances très toxiques ont été laissées par des voleurs près des étables à porcs, dans la commune rurale d’Ambohi­malaza où les vols de porcs par empoisonnement gagnent du terrain. « Les voleurs empoisonnent les porcs pour faciliter leurs opérations. Ils enlèvent les organes internes du porc, par la suite. Et emmènent la viande chez des bouchers pour la vendre », remarquent des victimes.

Des vétérinaires affirment que la consommation de viande empoisonnée présente un risque sur la santé. « Ce produit, très utilisé pour tuer des rats, est très toxique. Même si la viande est cuite, le poison n’est pas totalement éliminé. En le consommant, on peut faire des malaises. On peut avoir des nausées et vomir. Si la quantité est importante, on risque de s’évanouir.», met en garde un vétérinaire. Un éleveur de porcs d’ Ambohi­malaza, victime de vols de porcs le week-end dernier, témoigne que son chien, ses chats, ses volailles sont morts pour avoir consommé le reste des substances qui ont servi à empoisonner les porcs. Le poison, par ailleurs, peut affecter le cerveau et les organes internes, comme le foie, selon le Dr Fetra Ramilijaona, vétérinaire sanitaire à Antananarivo-ville.

Il serait malheureusement difficile de repérer ces viandes impropres à la consommation. Même les vétérinaires n’en auraient pas encore détecté sur les étals. Par précaution, ils exhortent la consommation de viande avec du cachet. « Seules la viande des animaux contrôlés au niveau d’un abattoir sont propres à la consommation. Elle devrait comporter des cachets. », explique le Dr Fetra Ramilijaona. Autres faits malencontreux qui exposent les consommateurs à des problèmes de santé, certains bouchers mélangeraient la viande contrôlée avec de la viande non contrôlée par des vétérinaires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter