Accueil » Régions » Energie renouvelable – De l’hybride pour une carrière de Colas
Régions

Energie renouvelable – De l’hybride pour une carrière de Colas

Le contrat entre les trois entités, Jovena, Colas et Ges a été signé le 26 février.

Le site de production de matériaux de construction de la société Colas, à Toamasina, fonctionnera à l’hybride. La réduction du gaz à effet de serre est l’objectif.

Une grande première. Une centrale solaire hybride mobile sera développée par la société Green Energy Solution (GES) pour faire fonctionner le site de production de matériaux de production de la société Colas, à Ambokatra, à Toamasina. Le procédé consiste à combiner une centrale solaire de 148KW et une centrale thermique de 600KW. Une technologie déjà initiée dans quelques régions de la Grande île par GES afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles utilisées notamment par la Jirama.

Celle qui sera mise en œuvre à Ambokatra permettra de réduire de manière significative le carbone du géant des BTP à Madagascar. « Cette centrale sera dotée de technologies de pointe dans les domaines de l’énergie électrique et de l’énergie renouvelable, et permettra d’éviter l’émission de 90 tonnes de gaz carbonique par an, contribuant ainsi à diminuer l’empreinte carbone de Colas Madagascar », détaille la GES.

Les rayons seront captés par des containers solaires et la centrale thermique sera alimentée par du gasoil fourni par Jovena. Cette dernière a fondé GES en 2017 avec Green Yellow. «  Ce sont des économies substantielles pour le client, du rejet de CO2 et du confort d’exploitation pour Colas qui nous confie 100% de son besoin électrique de jour comme de nuit », se félicite Christian Cachat, directeur général de GES.

Transition

Colas compte s’engager dans une stratégie de décarbonations de ses activités et s’est fixé l’objectif ambitieux de réduire de 30% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030….  « Notre site d’Ambokatra sera le premier à être équipé d’une centrale hybride permettant de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre. Nous projetons d’équiper un deuxième site, à Antananarivo », souligne Richard Ferrazi, DG de Colas Madagascar.

GES souligne qu’elle accompagne la transition énergétique de Madagascar et s’engage à « déployer les technologies et services les plus performants ». Concernant Ambokatra, techniquement, l’énergie est mobilisable en d’autres endroits, selon la GES, car les containers solaires peuvent être redéployés sur d’autres sites ou chantiers. La centrale verra le jour en juin 2021 et elle est financée, construite et exploitée par GES.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter