Accueil » Océan indien » La Réunion – Après Batsirai, un retour progressif à la normale
Océan indien

La Réunion – Après Batsirai, un retour progressif à la normale

Le préfet de La Réunion, Jacques Billant.

Depuis ce matin 9 heures, l’alerte rouge cyclonique est levée, La Réunion est désormais en phase de sauvegarde. Le cyclone Batsirai se renforce mais continue à s’éloigner de notre département.

CEPENDANT, les conditions météorologiques restent dégradées: une vigilance fortes pluies et orages est en vigueur sur l’ensemble du département excepté le Sud, une vigilance vents forts concerne le Nord, l’Ouest et le Sud de l’île et une vigilance renforcée vagues-submersion s’étend sur le littoral du Cap Bernard à La Pointe au Sel. Ce vendredi midi, Jacques Billant fait un point sur la situation après le passage de Batsirai.

En préambule de sa prise de parole, le préfet a rappelé que la phase de sauvegarde cyclonique est une «étape critique car le danger reste présent» » notamment quand les gens font des vérifications autour de leur domicile et reprennent la route.

Jacques Billant a rappelé que les conditions météorologiques resteront dégradées toute la journée. Quant au réseau routier, il est a été particulièrement impacté par le passage de Batsirai. Les dangers restent donc présents d’où la phase de sauvegarde qui est une étape qui vise à «préserver la sécurité de la population». «J’en appelle au sens du civisme de la population et au respect rigoureux des consignes de sécurité ainsi qu’à la plus grande prudence».

Le préfet a ajouté que des précipitations significatives devraient avoir lieu dans les prochains jours. Des épisodes de fortes pluies qui auront des conséquences sur les cours d’eau, les ravines et les radiers. Actuellement dix cours d’eau sont en vigilance jaune et une, la rivière Langevin, en vigilance orange. Les risques de submersion de radiers, d’éboulement et d’encombrement sont donc toujours d’actualité.

Calamité agricole

Jacques Billant a tenu a rappelé que les équipes d’agents chargés de remettre en état les réseaux d’électricité, de télécommunications et d’eau potable sont à pied d’oeuvre. Le préfet a souligné que les établissements scolaires restent fermés aujourd’hui et demain. L’aéroport Roland Garros a rouvert ce matin à 10 h et vols ont repris.

Le préfet a indiqué que les services l’État sont en lien avec les acteurs de la filière agricole pour procéder à une première évaluation. Le représentant de l’État a d’ailleurs pris un arrêté de composition de la mission d’enquête pour calamité agricole. «Notre objectif est clair, c’est de déposer rapidement un dossier auprès du ministère des Outre-mer. Les services de l’État, soyez-en assurés, restent mobilisés pour accompagner le monde agricole».

La cellule de continuité économique qui réunit les acteurs de la sphère économique est activée en préfecture. «Les particuliers sont invités à se rapprocher de leurs assureurs». Le préfet explique avoir sollicité le ministère des Outre-mer et le ministre de l’Intérieur pour que les communes de La Réunion puissent bénéficier au plus vite de l’état de catastrophe naturelle. « Il vient de m’être confirmé que la procédure accélérée est déclenchée par le gouvernement. Les demandes des communes seront présentées au prochain comité interministériel qui se réunira le mardi 8 février. Je viens de solliciter les maires afin qu’ils me transmettent leurs demandes au plus vite ».

© JIR

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter