Accueil » A la une » Glissement de terrain – Une maison s’écroule à Ambanin’Ampamarinana
A la une Social

Glissement de terrain – Une maison s’écroule à Ambanin’Ampamarinana

Les  ruines  laissées  par  le  glissement  de  terrain.

Une éboulement a fait des dégâts matériels dans le fokontany Ambanin’ Ampamarinana. Les habitants sont en alerte maximale.

Une maison a été détruite après qu’un éboulement s’est produit dans le fokontany Amba­ninan’Ampamarinana. Les occupants ont échappé à la mort. « De la terre a glissé, occasionnant des dégâts sur une maison. Cet incident a eu lieu il y a quelques semaines », constate Ninie, responsable au niveau du fokontany Ambanin’Ampamarinana. Aucun blessé n’a été répertorié pendant l’effondrement, selon les explications du fokontany.

Les propriétaires on t échappé de peu à la mort puisqu’ils ont été évacués à temps. Pour les voisins, chaque jour est vécu dans la frayeur, toute la population reste sur le qui-vive après cet incident. « Je vis ici depuis plusieurs années avec ma famille. Depuis qu’un éboulement s’est produit sur la maison voisine, nous avons décidé de partir quelques jours à Ambohimalaza, jusqu’à ce que le temps se calme. Nous sommes douze personnes dans une même famille à partir », indique Rivo, propriétaire d’une maison voisine de celle qui est détruite.

Dans ce fokontany, trois cent quatre-vingt-dix habitants sont devenus sinistrés en très peu de temps.

Danger potentiel

Le fokontany est totalement débordé, à l’affût de nouveaux sinistrés chaque jour. Le sol commence à être de plus en plus humide. Les occupants des lieux ne sont pas à l’abri du danger. Amba­nin’Ampamarinana fait partie des zones fortement à risques dues à un éboulement ou un glissement de terrain. Cent dix-huit ménages sont accueillis à l’EPP Mahamasina Sud.

Dans le versant Ouest, le risque d’éboulement n’épargne pas les habitants pour autant. De grands rochers présentent un danger potentiel pour ce fokontany. La vie de plusieurs personnes est menacée. Non loin de là, des falaises sont particulièrement surveillées.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter