Actualités

Vente illicite de propriété – L’enquête de l’IGE achevée

Les conseillers municipaux réunis en session, hier.

L’affaire de la vente illicite des terrains de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) est dévoilée au grand jour. L’Inspection générale de l’Etat  (IGE) a achevé son enquête sur ce sujet. C’est ce qu’a déclaré le maire Naina Andriantsitohaina, hier, devant les membres du Conseil municipal. « L’IGE m’a remis le rapport, lundi », a-t-il expliqué. « Ce rapport fait état de l’illégalité de tous les actes conclus sur le terrain sis à Antaninarenina», poursuit le maire. En effet, cette illégalité pourrait annuler les actes de ventes opérés avec les parties en cause. Ainsi, dans le but de continuer la démarche sur la restitution de ses biens, la CUA entend adopter une nouvelle stratégie en termes de procédure. Le mot d’ordre étant de restituer les immobiliers détournés par les particuliers.

D’après Lalatiana Ravololomanana, présidente de la commission bonne gouvernance, juridique, lutte contre la corruption, le terrain sur lequel l’IGE a orienté son enquête pourrait être celui situé au jardin d’Antaninarenina. Plusieurs hauts responsables ont été épinglés dans le dossier dont la plupart sont détenus en prison en ce moment. Mais, nombreux sont actuellement les terrains de la CUA qui sont titrés aux particuliers entre autres à Antsonjombe, Avaradoha, Besarety. « L’IGE a confirmé que si la mauvaise gestion est constaté, ces biens publics devraient être remis à l’État », ajoute ce conseiller.

Pour l’instant, la CUA relance la procédure pour pouvoir s’armer pour la restitution de ses biens immobiliers. La poursuite judiciaire contre les auteurs des ventes illicites figure dans la politique illustrée par Naina Andriantsitohaina.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter