A la une Sport

Arnaud Randrianantenaina – « Grenoble avait bon espoir de m’engager »

Arnaud est rentré au pays hier après un transfert raté.

Le jeune Barea est revenue en territoire malgache, hier. Il se dit déçu, logiquement, suite à son transfert avorté au Grenoble Foot 38.

Comment s’est passé votre passage auprès du club de Grenoble Foot ?

J’ai évolué avec l’équipe de Grenoble pendant quinze jours. Les joueurs m’ont très bien accueilli. J’ai rapidement sympathisé avec tout le monde. Je me suis entrainé avec la formation réserve durant ces deux semaines. Les dirigeants du club avaient bon espoir que les soucis administratifs allaient être réglés et qu’ils pourraient m’engager.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué durant votre séjour en France ?

C’est du haut niveau. Le club dispose de matériels de pointe complet et d’infrastructures de qualité. Les pelouses sont arrosées et entretenues quotidiennement. C’est vraiment différent de ce que j’ai l’habitude de voir à Madagascar.

Avez-vous rencontré des compatriotes sur place ?

Effectivement, j’ai rencontré la diaspora malgache à Grenoble. Les Malga­ches sont réunis au sein d’une association là-bas. Ils m’ont beaucoup aidé et m’ont ouvert les portes de leurs foyers. Je les remercie chaleureusement pour leur solidarité.

Au terme de votre passage au club, les dirigeants étaient-ils convaincus de votre potentiel ?

Définitivement convaincus. Ils ont vu durant les entrainements que j’ai donné mon maximum et que j’avais réellement la volonté d’aller loin dans ma carrière de footballeur. Malheureu­sement, il y a eu ces soucis administratifs, qui ont bloqué le transfert. Ils étaient vraiment déçus de me voir partir, au moment où j’ai quitté le club.

Vos émotions au moment de repartir pour Madagascar, sachant que le transfert n’a pas pu être bouclé ?

Triste bien évidemment. Déçu vu que c’est le rêve de tout footballeur d’aller en Europe. Je ne pouvais rien faire pour remédier à ces problèmes administratifs. Mais j’espère que j’aurai une autre opportunité à l’avenir.

Vous-voilà de retour au pays, comment se présente la suite de votre carrière ici ?

Pour l’instant, je ne peux pas donner de réponse à ce propos. Je suis en contact avec un agent, qui va se pencher sur mon cas. Il prévoit de venir sur l’île prochainement. J’attends qu’il me donne des nouvelles, sur les autres possibilités qui pourraient se présenter à moi.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • C’est prouvé, ce ne sont pas les soient disant étrangers ( Vazaha ) qui sont sources de nos problèmes mais c’est nous même. Pensez à l’avenir des footballeurs, c’est pas avec un salaire de merde que vous offrez ici à ces footballeurs qui vont les motivés à devenir des stars, aux moins à Grenoble il évolue au niveau international avec un bon salaire.