Accueil » A la une » Administration – Les gouverneurs mis à l’épreuve
A la une Politique

Administration – Les gouverneurs mis à l’épreuve

Le gouverneur d'Analamanga, Hery Rasoamaromaka lors de la rencontre avec la presse à Ambohidahy, hier.

Le développement concret et sa manifestation à la base figurent parmi les critères exigés des responsables nommés au sein des Collectivités décentralisées.

Le chef de l’Etat veut du concret en termes du développement à partir de la base. Les gouverneurs de régions sont avisés de cette vision depuis leur nomination à ce poste. Chacun est conscient qu’une évaluation aura lieu et l’annonce a été déjà faite par le Président Andry Rajoelina lors de l’installation du gouverneur de la région Matsiatra Ambony au début de l’année 2020. Le développement reste le mot d’ordre à prioriser. Tous les moyens sont déjà débloqués pour que les numéros Un des régions puissent réaliser leurs projets.

Les gouverneurs n’ont plus d’autre choix que d’avancer dans la directive du président de la République s’ils veulent être concluants à la prochaine évaluation. Hery Rasoamaromaka, de la région Analamanga, avec son staff, se dit prêt à s’exposer à toute épreuve à entendre son explication à Ambohidahy, hier. Les réalisations durant l’année 2020 peuvent se référer aux conditions imposées par le Président. « Nous avons fait beaucoup mieux que les résultats prévus », a indiqué Hery Rasoamaromaka, défendant son bilan.

La même vision s’étend également au niveau d’autres régions qui accélèrent le rythme au niveau de la mise en œuvre des travaux de construction. Les moyens financiers et matériels sont complets. Le budget alloué aux régions pourrait suffire pour les gouverneurs pour investir dans le développement durable.

Résultats

Pour la région Soafia, l’agriculture est la cible du gouverneur en exercice. L’augmentation de la production annuelle de riz pour booster le rendement réel est priorisée. Chaque responsable au sein des collectivités territoriales décentralisées est donc mobilisé pour atteindre les résultats escomptés. L’objectif est de satisfaire les besoins de la population selon les domaines d’activité existant dans la région.

C’est ainsi qu certains s’activent dans la réhabilitation des infrastructures routières. Dans la région Amoron’i Mania, par exemple, le gouverneur récemment nommé mobilise les maires de toutes les communes pour contribuer à l’accélération du développement pour que les résultats puissent être mesurables jusqu’au niveau de la population locale. De même pour le gouverneur de la région Atsinanana. Le secteur de l’éducation, qui fait partie de l’axe prioritaire, est appuyé afin de fonder des projets palpables au profit des élèves. À Mahanoro, la pose de la première pierre pour la construction de salles de classe à l’école primaire publique « manara-penitra » a été faite.

Le président de la République a déjà retracé les grands axes à réaliser cette année. La réalisation des grands projets qui toucheront directement les attentes de la population es t inscrite dans l’initiative présidentielle. Les gouverneurs joueront un rôle important pour contribuer à la concrétisation des travaux. Cette mission ayant une nette relation avec les engagements du Velirano entre également dans le programme du Président Andry Rajoelina en rappelant la mission confiée à ces responsables lors du conseil des gouverneurs qui s’est déroulé à Antsohihy en octobre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi