Actualités Economie

Exportation – Le litchi conquit les États-Unis

La réputation du litchi de Madagascar arrive jusqu’aux États-Unis. Tout comme en Europe, premier marché du litchi malgache, avec la France puis la Russie depuis l’année dernière, ou encore Dubaï en Asie et l’océan Indien, le continent américain s’intéresse de plus en plus au litchi malgache. Si l’on a observé, après les fêtes de Noël et de fin d’année, un petit ralentissement sur les ventes de litchi vers l’Europe, cette année commence bien pour les opérateurs malgaches du côté du continent américain.
Ce nouveau marché est une cible potentielle à exploiter pour les exportateurs malgaches, même si la Grande île enregistre une baisse de 30% de sa récolte de litchi pour cette campagne 2017-2018 à cause de l’arrivée tardive de l’hiver austral.
Les États-Unis sont dans la ligne de mire de nos opérateurs depuis quelques années déjà. Diverses activités et opérations promotionnelles ont été engagées afin d’évaluer la commercialité de ce fruit tropical asiatique sur le territoire américain pour les années à venir.
En tant que quatrième producteur mondial, les opérateurs malgaches devront fournir beaucoup plus d’efforts. L’amélioration de la qualité est primordiale, entre calibrage et maturité des fruits, mais encore les conditions de transport vers l’extérieur, pour pouvoir concurrencer avec l’Afrique du Sud, La Réunion ou encore la Nouvelle-Calédonie.
Quoiqu’il en soit, les deux parties voient dans ce marché des avantages, surtout économiques. Pour Mada-gascar, un groupement d’exportateurs de litchi auraient déjà pris contact avec l’US food and drug administration, une agence américaine qui s’occupe des produits alimentaires et médicamenteux. La campagne s’achève en février.

Tsiry Razafindrazaka