Accueil » Social » Antsiranana – Un Comorien de 27 ans meurt de la Covid-19
Social

Antsiranana – Un Comorien de 27 ans meurt de la Covid-19

Le jeune étudiant victime de Covid-19 enterré peu après son décès.

Le coronavirus réapparaît à Antsiranana. Une jeune victime a été enterrée le 2 décembre.

Premier cas, premier décès. Un jeune étudiant de l’université d’Antsiranana, âgé seulement de 27 ans, a succombé au coronavirus à l’hôpital militaire d’Antsiranana, le 2 décembre. « Il est décédé, quelques minutes après le test de confirmation de la Covid19», rapporte une source de cette région de Diana. La victime a été inhumée le jour même de son décès, enterrement assisté de quelques amis du défunt et des agents du bureau municipal d’hygiène (BMH) de la commune urbaine d’Antsiranana, vêtus d’équipement de protection individuelle (EPI). Il est interdit d’assister à l’inhumation des victimes du coronavirus, pour éviter la propagation de la maladie.

Ce comorien est l’une des rares jeunes victimes de la maladie de coronavirus répertoriée à Madagascar. Pendant les deux premières épidémies, la maladie a attaqué principalement les personnes âgées et celles qui ont des tares, comme le diabète, l’hypertension artérielle, et celles qui souffrent de surpoids.

Il s’agirait du premier cas de coronavirus confirmé dans cette ville portuaire du Nord de l’île, depuis le rebondissement de l’épidémie, au mois de novembre. « Nous n’avons reçu aucun rapport de l’existence de porteur du virus dans la ville, pour le moment », ajoute notre source. Avec ce décès démarreront les activités de riposte du ministère de la Santé publique dans cette région, comme la recherche active des cas contacts. Les colocataires et les camarades de classe de la victime passeront, fort probablement, au test de dépistage de la covid19. Ce jeune homme n’aurait pas bougé d’Antsiranana, depuis un certain temps.

Le virus de Covid-19 circule dans treize régions, avec ce dernier cas recensé dans la région de Diana. Des cas actifs sont enregistrés à Amoron’i Mania, à Analamanga, à Anosy, à Atsinanana, à Matsiatra Ambony, à Ihorombe, à Itasy, à Melaky, à Menabe, à Sava, à Vakinankaratra et à Vatovavy Fitovinany, compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique, du 20 au 26 octobre. Il y a probablement des porteurs du virus à Antsiranana. « Les personnes qui sont entrées en contact avec la victime, ont fort probablement attrapé le virus », affirme une source à Antsiranana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter