Accueil » A la une » Analakely – Un gang armé dérobe 20 millions d’ariary
A la une Faits divers

Analakely – Un gang armé dérobe 20 millions d’ariary

Le magasin où le braquage a eu lieu.

Un braquage a été constaté à Analakely, hier, vers 10h20. Quatre criminels se sont emparés d’une somme de 20 millions d’ariary et de deux portables.

COUP de tonnerre. Une bande de quatre individus armés a perpétré une attaque en plein centre-ville, près du pavillon d’Analakely, hier aux alentours de 10h20. L’acte a été opéré en quelques secondes seulement, plongeant les témoins oculaires dans une stupéfaction totale. Les braqueurs ont fait irruption dans un commerce. Ils ont mis la main sur une somme de 20 millions d’ariary qui s’y trouvait. Ils sont répartis avec l’argent et deux portables de marque, un Samsung et un Iphone.

À l’extérieur du magasin, les brigands ont tiré en l’air en prenant une longueur d’avance sur la foule désarmée. Ils se sont très vite évanouis dans la nature, sans laisser la moindre trace. La police du secteur a été alertée. Elle a envoyé des hommes sur place pour mener l’intervention et dresser le constat. Le commerçant, 35 ans, leur a expliqué que les assaillants n’ont pas caché leur visage.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée et personne n’a été blessé.

Une douille

Pendant le ratissage, les policiers ont découvert sur les lieux du crime une douille. « L’attaque a suscité l’ébahissement. Elle s’est produite juste à vingt mètres de moi. La scène n’a même pas duré une minute. L’un des braqueurs m’a jeté un regard foudroyant », décrit un témoin. D’après lui, la victime serait un client du magasin. « Je n’ai remarqué que deux truands. Ils n’étaient pas cagoulés, mais ils portaient chacun un masque bucconasal », explique la même source.

Le 22 mars de cette année, un grossiste à Ambodifilao a subi le même sort. Cinq scélérats armés l’ont attaqué en plein jour. Ils ont emporté tout l’argent et les portables des victimes. Ils ont emprunté l’escalier escarpé d’Ambondrona.

Cette partie du centre ville est le théâtre d’un vol à main armée depuis 2019 où un autre grossiste chinois en avait également fait les frais. Il avait été dépouillé d’une somme faramineuse. Un blessé par balle avait été déploré.

La police devrait intensifier la patrouille et la sécurisation de cet endroit très fréquenté et surtout en ce mois de décembre où les citadins sont beaucoup plus nombreux à y effectuer des achats pour les fêtes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter