Social

Recyclage de déchets – Des enfants talentueux récompensés

Des pantoufles en carton. Tel est le fruit de la création et des recherches de Mickaella Tojosoa Ratokini­nosy âgée de 11 ans et Antonio Ramanan­tena âgé de 12 ans. Ces deux candidats, issus d’une association membre de la Plate­forme de la société civile pour l’enfance, ont gagné le premier prix de la catégorie d’enfants de 10 à 12 ans au concours « Enfants chercheurs » organisé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) appuyé par le syndicat des industries de Madagascar. La cérémonie de remise de prix s’est déroulée, hier au Carlton Anosy. « Nous avons créé des pantoufles avec des cartons, des bouteilles et des tissus. Le carton est nécessaire pour que la pantoufle soit légère et douce à porter. La bouteille sert à la rendre plus souple. Et les tissus servent à couvrir la pantoufle. Nous avons ajouté quelques accessoires pour la décorer. Nous l’avons effectué en moins d’une semaine », explique Mickaella.

Des idées originales. Ces enfants ont collecté des cartons utilisés pour emballer des biscuits en classe, des bouteilles qu’on n’utilise plus et des bouts de tissus restant chez les couturières des entreprises franches dans l’association pour réaliser leurs pantoufles. Les quatre autres enfants primés dans ce concours ont réalisé des objets de recyclage tels qu’un balai et un jeu de couleurs réalisés en plastique pour les petits enfants. Les enfants ne cessent de montrer leur talent. Michel Saint-Lot, représentant de l’Unicef à Madagascar a même affirmé que Mada­gascar est une pépinière de jeunes talents à qui il manque seulement une opportunité. Le pays doit s’y investir selon lui. Amiraly Hassim, président de SIM s’est étonné de voir le fruit des recherches.

« Je suis étonné de ce que ces enfants ont réalisé. Ils ont récupéré des bouteilles que nous jetons, nous les adultes, un peu partout. Nous devrions avoir honte car les enfants sont en train de nous apprendre à protéger l’environnement. Il est encourageant de voir que les enfants, l’avenir de notre pays savent déjà prendre des responsabilités », affirme Amiraly Hassim. Le syndicat des industries de Madagascar, en tant que parrain de ce concours, compte appuyer ces enfants.