Social

Centre immatriculateur d’Antananarivo – La délivrance de permis et de carte grise reprend

Après deux semaines de suspension de délivrance de permis, le service reprend. Le réseau reliant le serveur central à la fibre optique est rétabli.

Reprise. Le réseau reliant le centre immatriculateur est en marche, depuis lundi. D’après l’explication de la société Hephalu chargée de la production de permis biométrique, le service a stagné pendant deux semaines à cause d’une coupure de connexion entre le serveur central et la fibre optique. La réhabilitation n’a été effectuée que samedi. Un camion aurait percuté un poteau à Ambatonakanga reliant les câbles de réseau au serveur central selon le
centre immatriculateur d’Antananarivo « Des rumeurs courent que la société n’a pas été réglée et a décidé de suspendre le service. Tout cela est faux. Il y a deux semaines, le serveur central n’était plus connecté à la fibre optique. Un camion a détruit le fil de connexion. De ce fait, le serveur central ne pouvait se connecter au centre immatriculateur dans les régions. Nous avons demandé à l’opérateur de rétablir la connexion. La reconnexion a été rétablie samedi. Tout est revenu à la normale », explique Dieudonné Razafindrazaka, directeur général de la
société Hephalu. Il ajoute que ce programme est sensible. Une fois que le serveur ne marche pas, il n’existe aucun moyen de vérifier si le demandeur de permis a déjà effectué des demandes de permis ailleurs. « Quand la connexion est mauvaise, la vérification exige plus de temps. Or le serveur peut vérifier en une fraction de seconde dans tous les centres immatriculateurs dans les régions tout ce qui concerne le demandeur. Tous les centres immatriculateurs sont interconnectés mais si l’un des serveurs ne marche pas, cela peut ralentir les procédures », enchaîne-t-il.

Report des rendez-vous

Environ deux mille demandes ont cumulé depuis ces deux semaines de suspension. Comme mesure, les rendez-vous ont été reportés. Le traitement a été accéléré selon le CIM. « Les demandes ont cumulé mais nous avons déjà organisé la façon d’accélérer le traitement de ces dossiers dans les plus brefs délais. Nous avons dû reporter tous les rendez-vous car notre travail dépend de ce réseau. Nous priorisons tout ceux qui ont cumulé pendant deux semaines. Pourtant cela n’affecte pas traitement des nouvelles demandes », explique Briand Philippe Randria­mahafehy, chef du centre immatriculateur d’Antananarivo.