A la une Culture

Le groupe Mahaleo décimé : Dadah l’expert en parole et mélodie meurt

Les mots manquent, car c’est le cœur brisé que l’on relate la triste nouvelle. Dadah Rabel s’en est allé retrouver dans un monde meilleur son fidèle ami, Fafah.

Atterrés et meurtris, c’est ainsi que les fans de Mahaleo ont appris la disparition soudaine de l ’illustre
Andrianabela Rakotobe dit Dadah Rabel, hier. Auteurcompositeur mythique, exceptionnel et incomparable, il est la plume qui nous envoûte de ses compositions et qui nous berce de la douceur de ses ballades au sein du groupe Mahaleo, depuis près d’un demi-siècle. Tel un véritable poète, Dadah Rabel s’est toujours affirmé comme le cœur battant du groupe par sa passion et le romantisme qui émanent de chacune de ses chansons.

À peine deux semaines
après la perte de Fafah, voilà qu’il nous quitte aussi, rejoignant son ami dans la voute céleste, là où ensemble, ils reformeront ce duo légendaire cher à nos cœurs. « Toa rano sy vary », ils nous sont toujours apparus comme
inséparables et complémentaires ici-bas, désormais ils le resteront à jamais là où ils sont aux côtés de Raoul et Nono. C’est lors d’un repas de famille que Dadah a subi un soudain malaise hier avant de se faire hospitaliser, mais malheureusement le sort en a décidé autrement.

« Je n’ai pas les mots pour vous évoquer ma tristesse, car la brutalité de cette nouvelle me laisse littéralement sans voix. Dadah nous a quittés également et le deuil m’enivre encore plus », affirme Bekoto.

De nature assez timide, et introverti, Dadah Rabel faisait passer ses émotions à travers ses textes et les notes qu’il joue avec sa guitare. Aujourd’hui, la guitare s’est tue et les fans de Mahaleo sont aphones. À 65 ans, il laisse ainsi orphelines plusieurs générations de mélomanes qu’il a su inspirer de son incroyable talent.

Tsy misy ny doria…

C’est avec les larmes aux yeux qu’il s’est redécouvert, encore pleinement affecté par la disparition de Fafah sur la scène du Plaza Ampefiloha, il y a u ne semaine. « Il a su fédérer tous les Malgaches par son talent, nous ralliant par la seule force de sa voix », confiait alors Dadah sur scène en parlant de son ami, faisant preuve d’une grande humilité. Et voilà, rien n’est éternel comme il l’évoque dans l’une de ses plus belles chansons, lui qui nous aura tous marqué de son talent et de ses mots. Un chanteur au grand cœur, chirurgien de profession, on lui reconnait aussi
sa grande générosité et son amour pour autrui. « L’une de mes compositions que j’affectionne le plus c’est sans aucun doute Neny tiako, car elle illustre pour moi l’amour dans toute sa splendeur », évoque-t-il dans une interview, alors qu’on lui doit tout un répertoire de chansons marquant e s .

De « Jamba » à « Rafahafahana » en passant par « Ray sy zanaka », qui relatent cette proximité qu’il a avec la société, mais aussi « Tsy misy tsiny » et « Omaly akia » ou encore « Andro ririnina », ainsi que « Faribolana »,
on lui attribue les plus belles compositions de la chanson malgache.

Lors des obsèques de Fafah, le chanteur et l’humoriste Gothlieb s’est fait remarquer par son sou tien envers
Mahaleo, étant lui-même un fan indéfectible du groupe. « Ainsi va la vie, on n’y peut rien, prions pour le groupe et
prions pour la famille de Dadah. Il nous a laissé plus qu’un héritage musical, plus que des chansons, car il a marqué l’histoire même par sa musique », souligne l’humoriste. Se rappelant des bons souvenirs passés ensemble, notamment d’un concert à trois avec Bessa, l’auteure et compositrice Fanja Andriamanantena de confier « Je me souviendrai toujours de ta jovialité et de ta bonté. Reposes en paix petit frère, tu nous manqueras terriblement ».

Du côté du groupe Mahaleo, le silence marié à la tristesse se fait pleinement ressentir. Il est annoncé que Bekoto et Dama vont rejoindre Antsirabe auprès de la f amille de Dadah pour discuter du programme à envisager pour les prochains jours.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Fafah une voix inégalable , Dada un auteur-compositeur hors pair … Ils résument toute ma jeunesse ..  » Rafahafahana  » et  » Andro ririna  » resteront à jamais dans l’anthologie musicale du Folk Malagasy… Même décimé le groupe Mahaleo va encore nous émerveiller avec Dama , Bekoto et Charles …