A la une Faits divers

Ambositra – Trois morts et six blessés broyés par un 4×4

Un véhicule a causé un accident tuant trois personnes dont une femme enceinte, samedi, à Ambositra. Six blessés sont déplorés.

Tragique. Un accident de la circulation a coûté la vie à une jeune femme de 18 ans, enceinte de 6 mois, et à deux
jeunes hommes dont l’un est âgé de 20 ans. Ce coup de théâtre affreux s’est produit, samedi après-midi au
marché d’Ijaky, en pleine ville d’Ambositra.

L’époux de la femme enceinte, travaillant comme tatoueur, a eu la jambe brisée, tandis que cinq autres hommes ont été blessés, à la tête et aux membres, selon les explications d’une journaliste locale présente à l’hôpital.

« Toutes ces victimes habitent à Ambositra. Le conducteur est actuellement retenu au commissariat et le véhicule
mis en fourrière. L’enquête va bon train », précise un policier joint au téléphone. « Un problème technique aurait causé l’accident. Nous avons fait le constat », ajoute-t-il.

À pleins gaz

« Je ne sais pas mais la police ne veut rien nous informer. C’est pourquoi nous sommes allés au centre hospitalier
de référence régional à Volafotsy où sont pris en charge les blessés », raconte la consœur locale. Selon elle, le parking sauvage des taxis et des brouettes au bord de la route, en plein jour du marché, a aggravé les circonstances de cette percussion mortelle.

« Il y a des tatoueurs et des vendeurs de fruits au bord de cet axe. En plus, d’autres personnes se mettaient debout à
côté. C’étaient eux qui ont fait les frais de l’accident. D’après les explications glanées, le chauffeur n’aurait pas très bien maîtrisé le 4×4 à boîte de vitesses automatique », relate-telle.

« La voiture vient du sud vers le nord. Tout d’un coup, elle a roulé à pleins gaz. La femme enceinte qui attendait d e l’argent de son mari à l’atelier, pour faire la course a été broyée sur place. Or, elle devrait accoucher après quelques
mois son premier enfant », explique un témoin oculaire à notre correspondante.

Les riverains, les commerçants et les passants se sont attroupés en un rien de temps. Le 4×4 a rapidement été déplacé, par peur de la colère de la cohue.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter