Accueil » Social » Météo – Une période sèche prévue en novembre
A la une Social

Météo – Une période sèche prévue en novembre

Les  précipitations  seront  déficitaires  dans  la  partie Sud  de  Madagascar.

Selon l’évaluation des risques annoncés par la météo sur les tendances générales des précipitations, une hausse des températures et de l’activité cyclonique dans les sept mois à venir. Des risques de période sèche dus au manque de pluie pourraient avoir lieu en octobre sur les régions Nord de Madagascar y compris le Nord de la région Atsinanana.

En novembre, ce manque de pluie pourrait concerner le Sud ainsi que toute la partie centrale de Madagascar. La partie Nord-est risquerait une période sèche en décembre. En termes de précipitations entre les mois d’octobre et novembre, deux parties de la Grande île, dont la partie Nord-ouest bénéficieront de précipitations suffisantes par rapport à la normale saisonnière. Dans les régions Sud-ouest, les précipitations seront déficitaires.

Ailleurs, elles seront normales et légèrement insuffisantes. Au cœur de la saison pluvieuse entre les mois de décembre et le mois de février, les précipitations seraient normales et légèrement insuffisantes dans les parties Nord-Est de Madagascar. Les précipitations seraient abondantes dans le Sud-ouest et suffisantes sur le reste de l’île. D’autre part, les températures seraient plus chaudes que la normale dans toutes les régions, sauf au Nord-ouest de Madagascar où les températures seraient normales à plus chaudes.

Un à trois cyclones attendus En fin de saison (mars-avril), les précipitations seraient normales et légèrement insuffisantes sur la moitié Nord (sauf Diana et à l’ouest de Sava) ainsi que sur le long du littoral Est de Madagascar. Ailleurs, elles seraient suffisantes. Concernant les températures, elles seraient plus chaudes dans toutes les régions de la Grande île. La température serait généralement plus chaude que la normale durant la période d’octobre et novembre.

Les activités cycloniques à Madagascar s’annoncent proches de la moyenne climatologique et pourraient se concentrer dans le Canal du Mozambique, sans pour autant minimiser les risques d’activité cyclonique potentiellement puissante provenant de l’océan Indien. Trois à cinq perturbations intéressent Madagascar chaque saison et un à trois pourraient atterrir sur les côtes. Par ailleurs, au début de l’année 2022, les risques d’inondations dues aux pluies abondantes pourraient avoir lieu dans la partie Nord-Est de Madagascar ainsi que le grand Sud de y compris l’extrême Sud de Menabe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter