Culture

Peinture – Retour en force du Prince Andriantsilavo

Après cinq ans d’absence sur les lieux d’exposition, le peintre Prince Andriantsilavo revient en force. Il expose « Malagasy aho » au Tamboho à Ambodivona jusqu’au 15 novembre.

Saisissantes. L’artiste peintre Prince Andriantsilavo marque son retour sur le chemin des expositions avec des œuvres impressionnantes accrochées au Tamboho Boutik dans l’enceinte de la galerie Waterfront à Ambodivona, depuis le 1er octobre jusqu’au 15 novembre.

Trop occupé à honorer les commandes de ses clients, Prince Andriantsilavo a laissé de côté les expositions, depuis près de cinq ans. Il a fait l’effort d’accroître sa production afin de marquer sa présence dans le milieu du troisième art. Dix-huit œuvres captivantes en résultent et qu’il intitule fièrement « Malagasy aho ». Il s’inspire des scènes de vie et de la beauté du paysage de la Grande Île, et s’exprime avec une telle vivacité de couleurs pour créer des œuvres classiques, impressionnistes, et abstraites.

Plutôt solitaire

Chaque toile dégage un charme et une force particuliers. Un coin de rue d’Andohalo, une maison traditionnelle des haut-plateaux, un coin de cuisine, le bord de mer de Mahajanga entre autres, s’enrobent de romance sous ses coups de pinceau. « Avec le temps et la situation actuelle, ces traits caractéristiques de la beauté de Madagascar risquent de disparaître. J’ai décidé de les mettre en avant dans cette exposition pour attirer l’attention des gens », explique-t-il.

Prince Andriantsilavo a commencé la peinture en 1984. Des expositions, il en a fait un peu partout, seul ou en groupe. « Je préfère plutôt exposer en solo depuis qu’un autre exposant a caché mes œuvres en bas des escaliers pendant mon absence lors d’un événement au Tahala Rarihasina, il y a quelques années. Ce mauvais souvenir me marque toujours. Tout dépend avec qui je vais exposer », raconte-t-il.

Andriantsilavo Randriamalala, pour l’État civil, maîtrise presque toutes les techniques de la peinture. Son grand secret réside dans sa façon d’harmoniser les gammes de couleurs vives qui rendent ses œuvres chatoyantes et très décoratives.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter