A la une Politique

Coopération – La Corée mise sur la population malgache

«Madagascar dispose d’une population forte et résiliente», déclare Lim Sang Woo, ambassadeur de la République de la Corée du Sud à Madagascar. Dans le cadre du 4532e anniversaire de la fondation de la Corée, une cérémonie s’est tenue, avant-hier, à l’hôtel Carlton. Dans son discours prononcé en malgache, en français et en coréen, il a noté que la principale potentialité de Madagascar est sa population. « Lors de mes tournées dans les zones reculées, je suis vraiment étonné que les gens, malgré les difficultés auxquelles ils doivent faire face sont très résilients. Cette force, je ne l’ai jamais vu dans d’autres pays », reconnaît-il.

La coopération du pays du matin calme avec Madagascar s’améliore d’année en année. Malgré l’installation récente d’une ambassade dans la Grande île, les contributions de la Corée avoisinent les 50 millions de dollars en un a et demi. « Notre principe directeur depuis la fondation de la Corée c’est œuvrer pour l’unité. Ainsi, nous considérons que nous sommes une grande famille. Nous sommes le seul pays du monde à avoir réussi un plan d’émergence accéléré. Nous voulons partager cette expérience avec d’autres pays pour qu’ils puissent eux aussi avoir leur propre émergence », continue-t-il.

Grands projets

Dans ce sens, l’appui du gouvernement coréen concerne plusieurs domaines entre autres la santé et l’éducation. Pour cette année, trois grands projets sont mis en œuvre. Il s’agit de l’amélioration de l’accès à l’eau dans le grand Sud-Est, la lutte contre la malnutrition dans le Sud et la conservation de l’environnement dans le Nord. « Le montant de ces trois projets avoisine les 16 millions de dollars », précise Lim sang Woo.

Représentant le gouvernement, le général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense Nationale, a énuméré avec la date précise et le montant y afférent les accords conclus avec la république de Corée depuis 2017. Il s’agit entre autres des centres de gestion des risques et catastrophes, la contribution dans la lutte contre l’épidémie de rougeole, accès à l’assainissement et hygiène au profit de 380 000 habitants du grand Sud-Est, le renforcement de capacité comme les bourses d’étude ainsi que la mise en place d’une Information connection center à Vontovorona pour faciliter l’accès au numérique aux polytechniciens.