Accueil » Social » Hôpital Tsaralalàna – Des malades refoulés faute de place
Social

Hôpital Tsaralalàna – Des malades refoulés faute de place

Les donateurs visitent le chantier du nouveau bâtiment du Chumet.

L’hospitalisation d’environ quatre-vingts malades par mois est refusée au Centre hospitalier universitaire Mère-enfant de Tsara­lalàna (Chumet), cette année. Faute de place, l’établissement hospitalier n’a d’autre choix que d’envoyer des patients dans les autres hôpitaux pédiatriques dans la ville d’Antana­narivo, à savoir le CHU mère-enfant Ambohimiandra, le CHU Befelatànana, ou encore le Centre hospitalier Soavi­nandriana.
Le Chumet vit avec ce problème de capacité d’accueil depuis des années. En 2012, près de sept cents patients en étaient victimes. En 2014, l’hôpital en avait recensé cinq cent cinquante. Ce chiffre a légèrement augmenté à cause des travaux d’extension de l’hôpital qui ont nécessité la démolition d’un bâtiment, donc la suppression temporaire de quelques lits. « L’hôpital enregistre neuf cents refus d’hospitalisation d’enfants en une année », souligne Salma Hassanaly, directrice exécutive de la Fondation Viseo, récemment créée. C’était au Chumet, hier, dans le cadre de la visite du chantier.
Les travaux consistent à construire un bâtiment à deux étages, afin de proposer deux cents lits. Plusieurs associations caritatives et des donateurs comme la Société malgache de transformation de plastique, Colas, Holcim, le groupe Viseo, contribuent activement au financement des travaux. Leur première phase est, maintenant, achevée. Il reste encore six autres phases, avant la réception technique de la nouvelle construction, prévue en 2019.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi