Accueil » Magazine » Pandémie – Un premier décès lié au coronavirus à Antalaha
Magazine Santé

Pandémie – Un premier décès lié au coronavirus à Antalaha

Le cas de décès annoncé hier est localisé dans la région Sava.

Le Nord du pays entre deux dilemmes. « C’est depuis lundi qu’un mort du coronavirus a été connu dans la ville d’Antalaha, la capitale mondiale de la vanille », informe un responsable de la lutte contre le coronavirus dans la région Sava, au nord de l’île. La confirmation officielle de ce cas de décès s’est accomplie sur le plateau de la télévision nationale. Cette ville et toute la région Sava se trouvent actuellement en pleine effervescence depuis le début de la campagne de la vanille verte au mois de juillet.

« Les acheteurs viennent nombreux et les liaisons aériennes avec la capitale sont déjà ouvertes. Les passagers doivent faire un test PCR au débarquement à l’aéroport d’Ivato une fois arrivés dans la capitale », affirme un planteur de vanille. La recherche de la qualité de la vanille oblige chaque acheteur à bien observer chaque gousse pour ne pas entrer en perte. « Le coronavirus est ce qu’il est, mais l’opportunisme des vendeurs et acheteurs est à craindre. Il faut rester vigilant à l’achat car il faut parfois six kilos de vanille verte pour obtenir un kilo de vanille préparée au final. Lorsqu’on sait bien choisir, trois kilos des meilleures gousses peuvent permettre d’obtenir un kilo de vanille préparée. Voilà la différence », affirme un agent public dans un village proche d’Antalaha qui a toujours officié en tant que peseur de vanille pour déduire de chaque kilo la ristourne de 1 000 ariary.

Les quatre principales villes de la Sava que sont Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa sont toutes touchées par le virus. Collecteurs, préparateurs et exportateurs sillonnent actuellement ces villes. « Depuis un an, la campagne d’exportation de la vanille préparée s’ouvre trois mois après l’ouverture de la campagne de récolte de la vanille verte dans les champs », explique un élu à Vohémar.

La région Sava a aussi compté un cas grave avant-hier, mais ce n’est plus le cas hier. Le rapport de la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana mentionne quarante patients dans un état grave dont trente deux à Antananarivo et huit à Fianarantsoa, quatre vingt trois nouveaux cas positifs et soixante six guérisons.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi