Accueil » A la une » France – Une galerie pour l’art contemporain malgache
A la une Culture

France – Une galerie pour l’art contemporain malgache

La nouvelle galerie d’arts de la Fondation H à Paris promet l’essor de l’art contemporain malgache sur la scène internationale.

L’ouverture d’un nouveau lieu d’exposition de la Fondation H à Paris s’annonce comme une initiative pérenne pour la promotion de l’art contemporain malgache et africain.

Une grande vitrine pour la culture et l’art contemporain du continent africain dans toutes ses facettes. C’est ainsi que se décrit ce haut lieu de rencontres, d’échanges, d’exposition et surtout de découvertes artistiques, niché dans La ville Lumière. La Fondation H vient d’ouvrir, officiellement,les portes de sa nouvelle galerie d’art, hier, à Paris, au 24 rue Geoffroy l’Asnier – 75004.

Un lieu inédit, où l’on respirera exclusivement un vent d’air frais créatif africain. Sa particularité : la promotion de l’art malgache. Son annexe basé à Andraharo Antananarivo a déjà conquis la communauté des artistes de la capitale.La fondation H, à travers son président Hassanein Hiridjee, vise à contribuer à l’émergence et à la visibilité des talents nationaux et africains dans l’Hexagone. « De là, ils pourront se forger par la suite un réseau sur la scène internationale, tout en jouissant d’une bonne visibilité auprès d’un public aguerri. On incite ainsi nos artistes à se perfectionner pour éblouir les visiteurs de leur créativité. » partage Hassanein Hiridjee lors de l’annonce de la lauréate du Prix Paritana en juin.

Une grande portée

Grâce à un partenariat avec la Cité internationale des arts à Paris, qui participe depuis ces dernières années à promouvoir les artistes malgaches primés lors du Prix Paritana, la Fondation H entend ainsi apporter une nouvelle valeur ajoutée à l’art contemporain malgache et africain.

Fort de l’engouement grandissant que suscite la culture malgache auprès du public européen, cette galerie d’art entend pérenniser son rayonnement à l’international. L’inauguration s’est tenue hier, en présence de HassaneinHiridjee, de Benedicte Alliot, directrice générale de la Cité internationale des arts et Eric Dereumaux, président du Prix Paritana.

L’honneur revient à l’artiste Malala Andrialavidrazana de s’y exposer pour la première fois avec « Les échos du Monde », une série de fresques inédites en ode à la diversité culturelle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi