Accueil » A la une » Église Jesosy Mamonjy – Le torchon brûle entre les fidèles
A la une Faits divers

Église Jesosy Mamonjy – Le torchon brûle entre les fidèles

Des fidèles s’attroupent devant le portail de l’église Jesosy Mamonjy à Ankorondrano.

La tension est à son comble entre les fidèles de l’église Jesosy Mamonjy. Des pasteurs et des fidèles de cette église attendent leur convocation à la brigade criminelle.

Le pasteur Raymond Randrianantoandro, nouveau président du Conseil d’administration (PCA) de cette église et son équipe ont porté plainte contre leur équipe adverse, après les troubles, lors de la présentation des nouveaux membres du CA, au temple à Ankorondrano, dimanche. «Nous avons été informés que deux pasteurs et cinq fidèles, dont Rémi Ramanamihanta, responsable du comité transitoire du conseil d’administration, et le jeune fidèle, blessé par un jet de pierre, seront arrêtés. Le trouble à l’ordre public serait le motif de cette plainte», indique une source proche du sujet.

Joint au téléphone, le pasteur Raymond Randrianantoandro n’a pas voulu s’étaler sur ce sujet. «Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’ils ont déposé des plaintes contre moi, trois fois de suite. J’ai encaissé leurs coups, malgré les encouragements des fidèles à réagir. Grâce à Dieu, j’ai toujours gagné. Après les évènements fâcheux du dimanche, les fidèles n’ont plus toléré», explique-t-il.

La partie adverse réclame la vérité sur le résultat de l’élection des membres du CA, effectuée le 16 juillet. «Le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation nous a dit que la confrontation des procès verbaux devrait être effectuée, avant la sortie des résultats. Nous étions étonnés, par la suite, que le récépissé ait été déjà signé. Nous n’abandonnerons pas tant que la vérité n’éclate pas au grand jour», insiste une source. La partie de Raymond Randrianantoandro affirme détenir le maximum de voix, lors de cette élection.

La situation risque de se détériorer dans cette église, dimanche. Des fidèles en provenance des autres régions viendraient au siège de l’église à Ankorondrano, ce dimanche, pour soutenir leur «équipe». Des éléments de force de l’ordre y seront présents.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter