Accueil » Economie » Ravinala Airports – Julien Coffinier atterrit à Madagascar
Economie

Ravinala Airports – Julien Coffinier atterrit à Madagascar

Julien  Coffinier  face  à  une  situation  délicate.

Mission compliquée. Celle de Julien Coffinier, nouveau directeur général de Ravinala Airports. Il remplace Patrick Collard, taxé par des « nationalistes radicaux », d’avoir été la parfaite incarnation du néocolonialisme français. Julien Coffinier devrait convaincre les autorités actuelles de « gober » le contrat de concession de gestion des aéroports de d’Ivato et de Nosy-Be pour 28 ans. « Un privilège » accordé par des barons du HVM, « exilés » ailleurs.

Deux faits attestent le malaise persistant sur l’avenir de ces deux sites à l’architecture ultramoderne. Leurs inaugurations ne sont pas encore programmées pour les jours à venir. Sous prétexte de fermeture des frontières aériennes, rien ne presse affirment des sources officielles. Le spectre du régime HVM qui surplombe l’ambiance politique, peut aussi expliquer cette prudence à fleur de peau des dirigeants actuels. Chemin faisant, Ils risquent de « chiper» des projets d’autrui.

En outre, des députés de la majorité IRD, ont intenté une enquête parlementaire pour « élucider les conditions dans lesquelles cette offrande a été attribuée ». Une initiative sans lendemain certes, mais dénote une certaine méfiance des tenants du pouvoir à l’encontre de Ravinala Airports. Enfin, cette arrivée d’une société « concurrente » prive Adema de l’essentiel de ses redevances. Elle se contente des miettes cueillies des 44 aéroports secondaires. L’Adema a fini par trouver des gérants.

Pour détendre un peu cette atmosphère pesante, Ravinala Aiports multiplie les gestes de bonne volonté par des donations d’équipements aux collectivités décentralisées et aux sapeurs-pompiers. Même s’il n’y a pas le feu au lac.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il faut à un moment que les choses soient dites sans détour, pour avancer dans le bon sens. Autrement dit arrêtez de stigmatiser un gars en le traitant de néocolonialiste Français ce qui ne veux strictement rien dire dans ce cas-là, d’ailleurs !
    Ne vous en déplaise il a fait son job de Directeur Général responsable de cette plateforme aérienne. Mais s’il a jeté l’éponge posez-vous plutôt la question « du pourquoi », ce serait bien plus judicieux.
    Il est facile de voir la brindille dans l’œil du voisin mais surtout pas la poutre dans le sien.