Accueil » A la une » Covid-19 – La société civile anticipe une troisième vague
A la une Social

Covid-19 – La société civile anticipe une troisième vague

Les  membres  de la société  civile  face à la presse.

Les organisations de la société civile (OSC) s’attendent à l’arrivée d’une troisième vague de l’épidémie à coronavirus. « On constate un relâchement des citoyens dans le respect des gestes barrières et du port de masque. Si la propagation du virus a diminué dernièrement à Madagascar, l’évolution du variant delta qui a déjà touché cent vingt quatre pays à ce jour, et les mouvements engendrés par les vacances, nous incitent à maintenir la vigilance et anticiper l’arrivée d’une troisième vague », indique les Organisations de la société civile (OSC), hier, lors d’un point de presse sur le risque d’une troisième vague de l’épidémie de Covid-19 à la maison Lovasoa à Ambohijatovo.

Hery Rason, de l’Organisme non gouvernemental (ONG) Ivorary, apporte plus d’explications. « Ce variant Delta est déjà présent chez les îles sœurs. Il y a un risque qu’il débarque chez nous, tôt ou tard. Il y a des pressions économiques sur l’ouverture des frontières ».

Les OSC tirent la sonnette d’alarme. « La circulation de cette souche indienne de la Covid-19 sera une calamité, pour le pays. La précédente vague a déjà emporté plusieurs personnes. Les impacts risquent d’être plus importants, avec le variant Delta. C’est la raison pour laquelle, nous lançons cet appel. Toutes les mesures doivent être prises pour éviter cette troisième vague», prévient Lily Razafimbelo, du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC).

Les OSC recommandent, entre autres, le renforcement de la sensibilisation citoyenne sur les mesures sanitaires, le renforcement de la sensibilisation et la mobilisation des citoyens pour la vaccination, un inventaire des matériels et des équipements mobilisés dans les vagues précédentes pour maximiser les ressources, de mettre à la disposition de la population des dispositifs d’informations pour qu’elle ait un choix éclairé sur la vaccination, l’assurance de l’accès immédiat à l’oxygène et aux médicaments nécessaires pour la réanimation des patients, la surveillance de la tarification des intrants médicaux, surtout, la revente de l’oxygène aux patients de Covid-19 dans les centres privés. Elles exhortent au gouvernement de prévoir un budget pour la préparation d’une éventuelle troisième vague, pour 2022. Pour les OSC, la bonne gestion est un moyen de prévenir une épidémie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter