Actualités Economie

Entrepreneuriat – Levée de fonds pour les startups

Un jeune entrepreneur veut faire de Madagascar une pépinière de startups. Il vient de lancer une levée de fonds pour booster une centaine de projets.

Faire de Mada­gascar un pays de startups. Prospérin Tsialonina, le fondateur de Kentia y croit. Ce jeune entrepreneur vient de lancer une levée de fonds pour soutenir les startuppers du pays à travers son projet 100Startups.co. Son objectif est de lever des fonds de
200 000 euros, afin de financer cent entrepreneurs du pays, avec une enveloppe ne dépassant pas les 2000 euros.
« Il faut financer cent projets pour avoir de l’impact. Par expérience, on sait que tous les projets ne vont pas survivre. Donc il faut un nombre assez conséquent pour obtenir un parc d’entreprises viables, compte tenu de ce taux de survie. Les expériences ont aussi démontré que la demande de chaque startup comme fond d’amorçage est aux alentours de 2.000 euros chacun, ce qui fait les 200.000 euros. Le défi est lancé. Le montant de 10 euros a été mis comme un montant minimum afin de faciliter la contribution des gens, même si la plupart aujourd’hui donne plus », explique Prospérin Tsialonina.
Certes, Madagascar est l’un des pays les plus pauvres au monde, mais il regorge de bonnes initiatives. De jeunes entrepreneurs sortent du lot dans les différents concours nationaux ou internationaux, pour ne citer que Tahina Randriari­manana lors du concours Anzisha Prize en octobre 2016.
Avec son start-up Fiombo­nana, ce jeune orphelin a été consacré meilleur jeune entrepreneur de l’Afrique. Mais le problème à Madagascar est l’absence d’une banque d’investissement.

Coup de pouce
L’accès au financement demeure ainsi un principal blocage, même au niveau des institutions financières existantes. C’est là où le bât blesse. 100startups.co veut apporter sa pierre à l’édifice pour débloquer cette situation, et promouvoir les bonnes idées des startups du pays.
« L’idée vient des échanges avec les acteurs et les simples citoyens. D’un côté, les organisateurs d’évènement entrepreneurial, les associations et les groupements ont tous constaté que le fonds est l’un des premiers obstacles du développement des idées d’entreprise, voire de la création d’entreprise à Madagascar. Il faut noter que le peu de structures qui offrent des financements ne s’intéressent qu’aux extensions et développements d’activités, car les risques sont moindres. Les idées innovantes, qui peuvent être nos fiertés de demain, sont laissées de côté », poursuit-il.
100Startups.co laisse donc une grande opportunité pour les startups, de bénéficier d’un coup de pouce pour bien démarrer leur projet. Mais pour une bonne réussite, la contribution de tout un chacun est nécessaire.

Lova Rafidiarisoa