Actualités Culture

Jeux de la CJSOI – Le théâtre à l’honneur

Le volet jeunesse de la dixième édition des jeux de la CJSOI s’est découvert au public de la capitale. Le théâtre a été à l’honneur, lundi.

Une ode à la culture de l’océan Indien. Un événement culturel surprenant car riche de créativité de la part de tous les jeunes des îles voisines présents dans la capitale, dans le cadre de la dixième édition des jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien (CJSOI), s’est tenu lundi après-midi. Il met essentiellement en avant des rencontres sportives à travers diverses disciplines, où sept pays de l’océan Indien seront présents, à savoir les Comores, Maurice, Djibouti, Mayotte, Madagascar, La Réunion et les Seychelles.
La CJSOI comporte aussi son volet jeunesse, dans laquelle l’art occupe une grande place et où des jeunes originaires de chacun de ces pays font découvrir au public les diverses facettes de leur culture respective. Aussi bien à travers le théâtre que la danse, ils sont donc une bonne vingtaine de jeunes, respectivement âgés de 14 à 17 ans, à se mettre sur scène dans le cadre des manifestations du CJSOI au pays.
Lundi vers 15 heures, rendez-vous a été pris sur la scène du centre Malgache pour le Développement de la Lecture Publique et l’Animation Culturelle (Cemdlac) à Analakely, pour faire  découvrir les créations théâtrales de ces jeunes de l’océan Indien.
« C’est une occasion unique qui permet à nos jeunes d’honorer notre culture et notre pays. À travers le théâtre, on les incite vivement à promouvoir les valeurs et l’identité culturelle propres à notre pays et à notre culture », rappelle Ony Soa Raoseta, membre du comité technique et coach de théâtre des jeunes. Pour Madagascar, un casting dans chaque région a été réalisé en amont par le ministère de la Jeunesse et des sports, en collaboration avec les Alliances françaises et l’appui de la fondation Telma.

Fédérateur
Laissant la part belle à la jeunesse, ce volet culturel de la CJSOI accorde aussi une grande place à l’histoire. Les jeunes de la Grande île se sont surtout plu à mettre en avant les valeurs et la beauté du pays, à travers la pièce qu’ils ont concoctée pour l’occasion. Ils ont ainsi choisi de représenter entre autres, l’hospitalité, le « Fihavanana » et la gastronomie malgaches, sur scène. On note aussi la prestation des jeunes des Comores qui, pour leur part, ont choisi d’illustrer sur scène une page de leur histoire, notamment celle d’une reine de nature combative et affranchie, ayant lutté pour l’indépendance de son royaume. Une prestation parmi tant d’autres qui a ravi l’auditoire du Cemdlac, aidant à une meilleure compréhension de la culture de nos voisines.
Thomas Bréant, responsable du volet théâtre de Mayotte, confie « Je suis agréablement surpris par le talent de ces jeunes, et j’ai hâte d’en découvrir plus». Vers la fin, fraternité, solidarité et résistance ont été les mots d’ordre retenus et représentés par ces jeunes, des mots illustrant aussi des valeurs qui leur importent beaucoup. Hier après-midi, ils ont convié le public à découvrir des créations chorégraphiques inédites.

Andry Patrick Rakotondrazaka