Actualités Régions

Funérailles – Les adieux d’Antsirabe à un grand homme

Après de nombreuses années dans les affaires et les œuvres caritatives, Piaraly Karmaly s’est éteint dimanche, à 90 ans. La ville d’Eaux lui a rendu un dernier hommage, mercredi.

La cérémonie d’inhumation du grand homme d’affaires, également initiateur de multiples activités sociales, s’est déroulée dans la convivialité. Opérateurs économiques, autorités civiles, militaires et religieuses, amis et connaissances de la ville d’Eaux et de la capitale ainsi que de simples connaissances, sont venus à son domicile à Antsenakely,  hier, pour lui rendre un dernier hommage, avant son inhumation au cimetière de Mahazina-Antsirabe. Étant Ismaélite, les funérailles ont été accomplies dans le respect de la tradition de la communauté Aga Khan, bien que bon nombre de leurs connaissances, amis et voisins malgaches, ont tenu à présenter leurs condoléances à la famille selon la coutume locale, avec « kabary » et « solondrambon-damba ho an’ny maty » (participation à l’achat de linceuls).
Aucune femme de la communauté n’a pu assister à l’enterrement. « Nous attendons à la maison, puis nous irons assister à la grand messe célébrée pour le repos de son âme », explique une amie de la famille qui est venue d’Antananarivo pour faire ses derniers adieux à la dépouille de « dadabe Karmaly».
Né le 5 aout 1926 à Antsirabe, Piaraly Karmaly, l’un des grands opérateurs économiques de la ville, était connu dans la ville d’Eaux comme dans toute l’Île, pour son caractère sociable et son respect de la valeur humaine. Il s’est éteint dans sa 90e année, dimanche vers 21 heures. Le rhumatisme, la fatigue et la vieillesse ont eu raison de son énergie, malgré les prescriptions médicales qui lui ont été faites depuis quelque temps. Né d’une famille noble, ce capitaine du monde économique s’est si bien adapté à la vie des Malgaches qu’il a choisi d’y rester, jusqu’à y être enterré.

Piaraly, avec sa femme et sa petite-fille Shams, a été toujours là pour sa amille.
Piaraly, avec sa femme et sa petite-fille Shams, a été toujours là pour sa famille.

Commerce ambulant
Père de quatre enfants et ayant 12 petits-enfants, Piaraly Karmaly a démarré par le commerce ambulant, sillonnant les marchés et les foires dans tout Madagascar, pour créer ensuite une agence à Ambositra et Antananarivo, et pour finir à Antsirabe. Avec son frère Badouraly Karmaly, il a fondé la société Karmaly et frères, et à la mort  de ce dernier, il s’est associé avec son autre frère, Socoraly Karmaly. Plus tard, il a réussi à devenir le cogérant et administrateur de l’entreprise « Notre imprimerie », de la société immobilière Karmaly et de l’Immokartel, bref directeur général du groupe Karmaly. Il a été épaulé par ses petits-enfants Shams et Naresh, et de son fils Salim Karmaly qui prendra désormais sa place, tant dans le monde des affaires que dans la société malgache et la communauté indo-pakistanaise.
« Monsieur Piaraly Karmaly était un homme d’affaires qui a pu approcher toutes catégories de gens sans distinction et qui s’est intégré dans la société malgache d’une manière très remarquable», loue Mandrindra Albert Andrianjanaka, chef de la région et président de la Chambre de commerce et d’industrie du Vakinankaratra depuis huit ans.
Malgré ses nombreuses  occupations, Piaraly Karmaly a toujours su tenir son rôle de patriarche dans sa famille. « Mon grand-père était un bon vivant, modeste, affectueux et généreux vis-à-vis de ses petits-enfants. Il a toujours été là pour nous dans les bons et mauvais moments. Son souvenir sera à jamais gravé dans nos cœurs», se désole sa petite-fille, Shams. De leur côté, ses trois fils Salim, Azim et Frank ont promis à leur défunt père de transmettre les valeurs d’humanisme et de respect de l’autre qu’il leur a enseignées.

Angola Ny Avo