Accueil » A la une » Filière vanille – Opération séduction à Paris
A la une Economie

Filière vanille – Opération séduction à Paris

Le  ministre  Razafindravahy,  lors  de  la  rencontre  avec  les  planteurs  de  vanille  dans  la  Sava en  juin  dernier.

Ouverture de la conférence internationale sur la vanille ce jour à Paris. Une occasion pour rassurer les clients européens.

Une opération séduction. C’est en quelque sorte l’obje­ctif de la conférence internationale sur la vanille qui se tient à l’ambassade malgache à Paris ce jour. Deux ministres dirigent la délégation malgache à cette conférence en l’occurrence Edgard Razafindravahy ministre de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation et Rindra Hasimbelo Rabarinirinason ministre de l’Economie et de finances. Les membres du conseil d’administration du Conseil national de la vanille , des exportateurs figurent dans la délégation.

Les acheteurs étrangers sont les principaux inter­- locuteurs des autorités malgaches. Madagascar exporte chaque année entre 2500 et 3000 tonnes de vanille vers l’Europe, l’Asie et les États-Unis.

En premier lieu, la conférence va présenter les réglementations autour de la vanille. Beaucoup de mesures ont été prises récemment pour remettre sur orbite la vanille dont le prix a dégringolé depuis quelques années à cause d’une désorganisation et d’un désordre total. L’État a du p rend re les choses en main en fixant a 75.000 ariary le prix du kilo de la vanille verte et à 250 dollars le kilo le prix Fob à l’exportation.

Promotion internationale

Face à certaines tenta­tives de ne pas respecter ces prix, le gouvernement a dépêché une lourde délégation dans la Sava les 21 et 22 juin pour rencontrer et rassurer les planteurs victimes du bon vouloir des acheteurs.

Le Conseil national de la vanille prévu par un décret a été mis en place à cette occasion avec vingt quatre membres dont la moitié vient du secteur privé. Le CNV a un rôle important dans la traçabilité du produit, la garantie de la sécurité, la surveillance et le contrôle de la campagne.

De quoi rassurer les clients étrangers face aux dérives du passé. « L’expor­tation de la vanille est libre mais il faut respecter certaines règles étant donné que la vanille est trop précieuse pour le pays » devait déclarer le ministre Razafindravahy en réponse à un député qui évoquait une situation de monopole dans la filière vanille.

Le CNV devrait également faire la promotion internationale de la vanille sur le plan international. Cette réunion à Paris, qui constitue une première dans l’histoire, est une première opportunité pour cet objectif. Une occasion pour faire la promotion de l’or vert et concrétiser le velirano du président de rehausser le prix de la vanille.

Espérons que la conférence de Paris ait un impact sur la campagne de vanille qui s’ouvre dans la Sava dans trois jours.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter