Accueil » A la une » Examen officiel – Suspicions de fuite de sujets au BEPC
A la une Social

Examen officiel – Suspicions de fuite de sujets au BEPC

Des rumeurs de fuite de sujet à l’examen du BEPC ont couru hier mais le MEN veille déjà au grain.

Des suspicions de fuite de sujets à l’examen du BEPC sont signalées, la veille du début des épreuves. Le ministère de l’Éducation nationale assure la sécurisation des sujets.

Fuite de sujet ? Des sources ont signalé une photocopie massive de sujets d’examen à Sabotsy Namehana, dans le district d’Avaradrano, la veille du premier jour de l’examen du BEPC. Elles soupçonnent, fortement, une fuite de sujet au BEPC. « Nous ne pouvons pas affirmer s’il s’agit réellement des sujets d’examen au BEPC, en cette session. », note une source auprès du ministère de l’Éducation nationale, hier. Les sujets d’examen restent confidentiels jusqu’à ce que l’enveloppe qui les contient soit ouverte devant les candidats, au début de chaque épreuve.

Pour le ministère, il ne s’agit que d’une simple perturbation, tout comme les nombreuses propositions de sujet d’examen qui pullulent sur les réseaux sociaux, ces derniers jours. « Les candidats doivent être vigilants. Des malveillants veulent juste leur soutirer de l’argent en proposant des faux sujets d’examen », enchaîne ce responsable auprès du ministère. Les sujets proposés sur les réseaux sociaux sont, effectivement, douteux. En tout cas, leurs en-têtes sont faux. Ils comportent « ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseigne­ment technique et professionnel », et « direction générale de l’Éducation fondamentale et de l’alphabétisation » (DGEFA).

Fraudeurs

Alors que cela fait quelques années qu’il a été divisé en deux départements différents et que la DGEFA a été dissoute, et a été remplacée par la direction générale de la Pédagogie. Le ministère de l’Éducation nationale souligne, par ailleurs, que les sujets d’examen sont bien sécurisés.

Quand bien même, beaucoup tombent dans le panne au des présumés « fraudeurs ». Beaucoup demandent à avoir ces sujets, compte tenu des plusieurs milliers de commentaires sur ces propositions de sujet. Et c’est encore plus frustrant, car les candidats ne cherchent plus à acquérir des compétences et de la capacité, mais juste le diplôme. De la pure culture de médiocrité.

Le risque de fuites de sujet ne devrait pas, toutefois, être négligé, sachant qu’il y a déjà eu des cas avérés. Le ministère de l’Éducation nationale aurait déjà signalé ces faits classés de « cybercriminalité », à la Police nationale.

Trois cent quinze mille candidats

Trois cent quinze mille candidats sont inscrits à l’examen du BEPC, pour la session 2022, dans tout Madagascar. Les candidats ont quatre jours pour traiter les sept épreuves. L’examen commence ce jour et se termine, jeudi matin. Ils vont commencer l’examen avec les épreuves de Malagasy et de SVT. Les Mathématiques et le Français, pour le deuxième jour. L’Histoire-Géographie et la Physique-Chimie, pour le troisième jour. Et l’Anglais, l’Allemand ou l’Espagnol pour le dernier jour. Les candidats sont invités à porter des vêtements et des accessoires chauds. Le temps sera très frais, le matin et en fin d’après-midi, en ce début de semaine.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter