Accueil » Economie » Gestion du fonds de la covid-19 – Un rapport mensuel se crée
Economie

Gestion du fonds de la covid-19 – Un rapport mensuel se crée

Le  ministre  de  l'Économie  et  des  Finances  explique  la gestion  du  fonds  de  riposte  accessible  au  grand  public.

Suite aux interventions des organisations de la société civile sur la nécessité de transparence dans la gestion du budget, le gouvernement sort sa carte.

En ligne. Le gouvernement joue la transparence dans la gestion des affaires publiques durant la situation d’exception. À cet effet, le dernier conseil des ministres a décidé de la mise en place d’un « fonds de riposte à la pandémie covid-19 ». « Il y a eu beaucoup de remarques à propos de l’opacité des dépenses, du décaissement et autre circuit et mouvement de l’argent consacré à la lutte contre le coronavirus. Dorénavant, un rapport mensuel détaillé sera mis à disposition du grand public sur le site web de notre ministère » annonce Richard Randriamandrato, ministre de l’Économie et des Finances.

Chaque citoyen pourra ainsi scruter l’utilisation des financements dans le cadre de la pandémie coronavirus, aussi bien les fonds offerts par les partenaires financiers et les aides intérieures depuis le déclenchement du combat contre la Covid-19. La gestion de ce fonds sera confiée au ministère de l’Économie et des Finances.

Cependant, après une concertation, au mois d’avril, entre le Premier ministre Christian Ntsay, Richard Randriamandrato, le ministre de la Santé publique, le professeur Ahmad Ahmad et la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, il a été convenu que l’utilisation des financements n’es t pas seulement l’affaire du gouvernement. Le Parlement est sollicité à contrôler le processus d’utilisation des fonds en vertu du pouvoir que la constitution a conféré à l’institution législative.

Opacité

Cette initiative de l’État par rapport à la mise en ligne des détails de l’utilisation de l’argent de la covid-19 répond ainsi aux requêtes des organisations de la société civile. Ces dernières qui sont montées au créneau en se mobilisant et en interpellant les dirigeants sur la nécessité de « renforcer la transparence, la recevabilité et l’implication citoyenne dans la gestion des fonds alloués à la Covid-19 et des finances publiques ».

Ces organisations ont déjà rappelé qu’à l’époque, Madagascar a bénéficié de divers appuis des partenaires techniques et financiers s’élevant environ à quatre cent quarante-quatre millions de dollars dont certains sont déjà décaissés et d’autres en cours de requête pour décaissement. Les citoyens restent dans l’expectative quant à l’utilisation de ces allocations.

De même, la part du budget alloué en ressources propres internes par l’État dans cette lutte contre la pandémie, leur utilisation et les détails sur les passations de marché restent opaques. « Le rajout de la gestion de ce fonds de riposte ne changera pas la façon de travailler du ministère. On publiera les détails depuis la provenance de l’argent, jusqu’aux plus petits bénéficiaires en passant par la passation des marchés ou encore les régions où ces fonds sont destinées » rassure Richard Randriamandrato.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi