Accueil » Chronique » Cuba Salva (1)
Chronique

Cuba Salva (1)

Cuba a subi une contraction de 35% de son économie dans le séisme de la chute de l’URSS (fin 1990s), son principal allié politique et premier partenaire économique. L’île est soumise depuis 1959 à un embargo unilatéral des États-Unis. Sa population est plutôt âgée avec 17,4% qui ont 60 ans et plus. Pourtant. 35 000 médecins et soignants cubains servent dans 70 pays au chevet de 70 millions de personnes: comment faire toujours plus avec encore moins? Cuba est le pays qui produit le plus grand pourcentage de médecins par habitants au monde. Cuba est le premier pays à avoir éliminé la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Cuba est le premier pays d’Amérique latine à s’être équipé en résonance magnétique nucléaire. Ce que Madagascar peut apprendre d’un autre pays du tiers monde dont l’excellence en santé publique, médecine clinique, ingénierie génétique et biotechnologique, l’assimile à un pays médicalement développé.

Mangas et Anime pour le soft power japonais. Diplomatie médicale pour le soft power de Cuba. Soft, mais pas que: 6,3 milliards de dollars de revenus en 2018 pour les interventions médicales à l’étranger contre 3,3 milliards de dollars à l’industrie pourtant florissante du tourisme (4,28 millions de touristes en 2019) et 2,5 milliards pour les «remesas», l’argent que les Cubains de la diaspora envoient depuis l’étranger. Soft power: débutée en 2004, l’Opération «Miracle» aura permis, à octobre 2011, 2 millions de personnes opérées de la cataracte et du glaucome, dans 34 d’Amérique latine, des Caraïbes et d’Afrique.

Soft power, mais pas que: sauf dans les pays les plus pauvres, Cuba facture les interventions de sa brigade médicale internationale: le Portugal, qui accueille des soignants cubains depuis 2009, débourse 50.000 euros annuels pour chacun d’entre eux. Andorre a versé 1,7 million d’euros pour les 39 membres de la brigade médicale dépêchée sur place.

La première mission médicale internationale avait été envoyée au Chili, après un séisme majeur en 1960. Trois ans plus tard, une autre délégation part en Algérie où elle aidera à mettre sur pied le système de santé publique. En mars 1990, Cuba accueillait 26.000 (plus de 21.000 enfants) victimes de l’accident nucléaire de Tchernobyl. Cet interventionnisme humanitaire affecta une posture engagement désengagement avec la création à Cuba de l’école latino-américaine de sciences médicales (Escuela latinoamericana de Medicina, novembre 1999). Mais, l’influence de sa philosophie et de ses méthodes constitue une autre forme de Soft Power.

En août 2005, devant l’étendue des dégâts causés par l’ouragan Katrina, Cuba avait proposé l’envoi de 1.586 médecins et humanitaires pour aider les États-Unis, mais George W. Bush avait décliné l’offre. Aussitôt, Fidel Castro baptisa cette brigade médicale du nom d’Henry Reeve, un Américain mort à Cuba en août 1876 contre les troupes coloniales espagnoles.

Cette HRMIB (Henry Reeve Medical International Brigade) avait été honorée d’un prix de 100 000 USD par l’Assemblée Mondiale de Santé de 2017. À l’époque, la brigade et son personnel soignant de 50 000 membres, était déjà intervenue dans 21 pays au service de 3,5 millions de gens. Choléra en Haïti, ebola en Sierra Leone. Le 17 octobre 2014, chose pratiquement impensable, le Secrétaire d’État américain John Kerry saluait officiellement le rôle décisif de Cuba dans la lutte contre l’ebola dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

Cuba sauve. Même des pays d’Europe font appel à son expertise reconnue en médecine de crise sanitaire. Dans l’actualité du Covid-19, si 1 870 médecins cubains sont à l’oeuvre dans 26 pays, ils étaient 50 en Italie (21 mars 2020), 39 en Andorre (28 mars), et 15 en Martinique, territoire français (26 juin).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi