Culture

Exposition – « Jeux d’artifices » embrase l’IFM

Initié par l’artiste Tatiana Patchama, « Jeux d’artifices » promet d’enchanter grands et petits.

Une manifestation artistique se destine à émerveiller la jeunesse et à éveiller sa créativité. « Jeux d’artifices » est à apprécier à l’Institut français de Madagascar durant quatre mois.

Un concept unique en son genre qui place le jeune public féru d’art au cœur même d’un univers culturel et artistique exceptionnel, « Jeux d’artifices » se découvre comme un parcours interactif et ludique, au sein de l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely. Du 8 juillet au 26 octobre, soit plus d’un trimestre, cette exposition convie les jeunes à apprécier des œuvres d’art contemporaines qui y seront à leur portée. D’envergure internationale, l’exposition réunira en son sein, à la fois des artistes nationaux et internationaux.

Sous la bienveillance du Fonds régional d’Art contemporain (FRAC) de la Réunion, « Jeux d’artifices » comme l’indique son intitulé, promet d’illuminer cette institution culturelle du centre-ville, mais aussi les yeux de ses visiteurs. « Cette exposition aborde la question de la perception de l’œuvre d’art, ou comment accompagner le jeune public dans sa découverte des œuvres sans influencer son point de vue. La scénographie est une invitation à entrer dans les œuvres par le biais de dispositifs ludiques. On les recadre, on entre dans les détails, on transforme les couleurs, on interagit avec les formes, on joue, on observe, on met des mots sur ce que l’on voit », souligne Tatiana Patchama, artiste et commissaire de « Jeux d’artifices ».

Exposition interactive
Mettant pleinement à contribution le public, cette exposition ludique, réalisé en partenariat avec la Fondation H, éveille le talent, la passion et l’esprit créatif de tous ceux qui s’y retrouveront. Les œuvres d’artistes internationaux comme Malcolm De Chazal, Samuel Fosso, Stéphane Kenklé, Gabrielle Manglou et Bruno Peinado, ainsi que les artistes malgaches comme Madame Zo et Matchbox D, y seront exposées.

L’enjeu de « Jeux d’artifices » est de mettre le spectateur dans une posture active. Les jeunes seront invités à colorier la photographie de Samuel Fosso, entrevoir des détails dans la peinture de Cristof Denmont ou encore participer aux jeux des sept erreurs avec la pièce de Gabrielle Manglou. L’œuvre originale reste disponible et le public fait l’aller-retour entre elle et sa copie non conforme.

L’exposition se destinera à tout un public, de tout âge et de tout horizon.