Océan indien

Conférences – La Réunion centre du monde scientifique insulaire

L’université de La Réunion se prépare à vivre avec effervescence du 8 au 13 juillet.

« Island Biology 2019. » La Réunion accueille la semaine prochaine une conférence scientifique internationale sur la biologie insulaire.

Trois cent cinquante participants, dont de nombreux scientifiques venant de quarante six pays et des représentants d’orga­nisation comme l’ONU ou l’Unesco sont attendus à La Réunion. Du 8 au 13 juillet, l’île accueillera des spécialistes de la biologique insulaire du monde entier pour partager leurs travaux de recherche. Après Hawaï en 2014 et les Açores en 2016, c’est au tour de La Réunion d’organiser la Conférence scientifique internationale sur la biologie insulaire, «Island Biology 2019».

L’occasion de réunir la communauté scientifique qui œuvre sur la thématique des îles et en particulier sur les questions d’écologie, d’évolution et de conservation des systèmes terrestres et marins. Du 8 au 13 juillet, les conférences vont s’enchainer sur le campus de l’université de La Réunion avec des thèmes comme la biogéographie insulaire des espèces exotiques envahissantes, ou encore l’écologie des forêts sur une grande île tropicale à travers le cas de la Nouvelle Guinée.
Une dizaine de visites auront également lieu sur des sites comme le récif corallien, le piton de la Fournaise ou une ballade à la Roche écrite à la rencontre du
Tuit-tuit.

Conférences publiques
Pour la première fois, le réseau des chercheurs de la SIB (Society of Island Biology) s’ouvre aux scientifiques du Sud-Ouest de l’océan Indien. Les étudiants, chercheurs et autres acteurs de la zone auront ainsi l’opportunité de participer à des actions de formation. Un «village-conférences», gratuit et ouvert, sera mis en place les 8 et 9 juillet de 8h à 17h30 sur le campus afin de satisfaire la curiosité des scientifiques en herbe.

Vous y retrouverez dans stands d’information, de courtes conférences en direct assurées par les acteurs scientifiques de l’île mais aussi de Madagascar, de Maurice, des Comores et des Seychelles.
L’occasion d’en apprendre sur leurs activités et leur rôle dans la préservation de la biodiversité de leurs territoires. Un projet porté par l’Université de La Réu­nion financé par l’Europe et la Région via les fonds Interreg V.

© JIR

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter