Actualités Régions

Région Diana – Le projet PIC II concrétisé

Le deuxième projet de Pôle intégré de croissance appuyé par la Banque Mondiale, allie plusieurs actions de développement.

Deux  composantes  différentes au  niveau   national et régional. Pendant la réunion des maires dans la capitale du Nord, le deuxième projet Pôle intégré de croissance, PIC II, leur a été expliqué. En effet, 36 communes urbaines et  rurales de la région Diana sont ciblées par le projet PIC 2. Celui-ci se focalise sur plusieurs points et aborde une démarche qui allie la mise en place d’un cadre favorable au développement du secteur privé, la construction et la réhabilitation d’infrastructures clés dans les pôles de croissance, le renforcement de capacité des collectivités locales, tout en veillant aux volets sociaux et environnementaux.
Les capacités des élus et  responsables communaux  étant déjà  renforcées, l’objectif est donc d’augmenter l’indice de gouvernance locale de chaque commune. « Nous avons mis en place une assistance  technique  permanente et de proximité du  PIC  depuis  fin 2015, tout  en réalisant un programme de formation,  en collaboration  avec le Fonds de développement local, l’INDDL et  d’autres partenaires », explique Mamy Randriamboavonjy, responsable du  volet appui à la gouvernance au  sein du projet.  Il ajoute que certaines  communes ont  fait preuve de progrès encourageants en matière de transparence, de gestion financière, d’administration communale, de participation de la population et d’amélioration  du  service d’état-civil, en à peine six mois.
Côté infrastructures, le système d’adduction  eneau  potable sera réhabilité  dans la commune urbaine d’Antsiranana. On prévoit la construction d’une nouvelle station de traitement   de 12 000 m3 par jour à Sahasifotra, dans le district d’Antsiranana II, et d’un nouveau réservoir de 2 500 m3, tout en  réhabilitant  les réservoirs existants. Des conduites sur 26 km seront également  remplacées et renforcées. L’ensemble aura  un impact sur la vie de 150 000 personnes.
Toujours dans ce volet, 4 km de voiries  urbaines sont  en cours de réhabilitation dans la  capitale du Nord. Les travaux sur le carrefour « Y » vers la RN6, tout  comme le raccordement  RN6, Scama-route d’Anamakia  ont démarré et  prendront fin en novembre. Les réseaux électriques  seront  réhabilités et  étendus  dans les communes urbaines d’Antsiranana, Ambilobe, Ambanja et Anivorano, dans le district d’Antsiranana II. Quelques projets d’électrification rurale  seront également  appuyés en partenariat avec l’ADER. Les travaux démarreront début  2017.

Programme ambitieux
En matière d’agrobusiness,  le coordonnateur national du  PIC, Eric Andriatsilavo révèle qu’un programme  ambitieux de relance de la filière cacao  est  en cours.  Il s’articulera sur trois axes, la structuration, la régularisation et la productivité. Deux cents préparateurs de cacao  ont  été dotés de bacs de fermentation  et  d’aires de séchage.  Le programme envisage  de mettre en place  un centre  de contrôle de qualité avant  export et  à construire une pépinière  de 4 000 m² à la Fofifa pour les jeunes plants. Tout  cela s’ajoute aux appuis aux autorités et  aux opérateurs afin de mieux réguler la filière et de promouvoir  le cacao du Sambirano.  De leur côté, 30 000 producteurs  bénéficieront  des appuis socio-organisationnels.
Quant  au secteur du tourisme, afin de promouvoir  la destination Nord  et l’augmentation des visiteurs,  le projet PIC 2  appuiera  la  valorisation  des sites phares tels la  Montagne des Français, Tsingy  rouge, Montagne d’Ambre, Parc Ankarana et  Nosy  Hara. Cinquante employés  d’hôtels ont  été formés en accueil en 2015  et les capacités de 156 guides ont  été renforcées cette année. Car soutenir le secteur privé vaut création d’emploi, aussi la création et  la  formalisation  des entreprises sont-elles fortement appuyées.
Une opération  de création  foraine, en partenariat  avec les autorités locales, a permis de formaliser 509 entreprises dans la  région Diana. Un renforcement  de l’Economic Development Board of Madagascar en tant  que guichet unique pour la  création d’entreprises est  en cours, tandis qu’un programme de subventions pour encourager l’entrepreneuriat et  l’investissement  privé vient  de démarrer.
Pour pérenniser toutes ces activités, le projet  a appuyé le recouvrement  et  l’amélioration  des revenus communaux  par un recensement  fiscal basé sur la création d’une base de données sous SIG, logiciel de traitement de la  fiscalité  foncière, accompagnement  de la  stratégie  de recouvrement. Les communes urbaines d’Antsiranana, d’Ambilobe et  d’Ambanja sont  touchées par ce programme.

Raheriniaina