Accueil » Economie » Télécommunications – Les grands opérateurs fustigent l’ARTEC
Economie

Télécommunications – Les grands opérateurs fustigent l’ARTEC

Les trois opérateurs dénoncent un favoritisme à l’endroit d’un quatrième opérateur.

Suite à la mise en place de la commission d’enquête parlementaire sur les activités des opérateurs en télécommunication, Ceux-ci haussent le ton et dénoncent l’apathie de l’autorité de tutelle.

La réponse du berger à la bergère. Les trois opérateurs majeurs de la télécommunication à Madagascar, à savoir Airtel, Orange et Telma, unissent leur voix et fustigent l’Autorité de régulation des technologies de communication (ARTEC). Après l’instauration de la commission d’enquête au niveau de l’Assemblée nationale sur les activités des opérateurs en télécommunication, les trois opérateurs ont adressé un « droit de réponse » à l’instance dirigeante de l’ARTEC et au ministère des Postes, des Télécommunications et du développement numérique.

Une lettre teintée de colère et de frustration qui dénonce entre autres la mauvaise foi de l’autorité de tutelle qui a transmis des informations trompeuses aux députés.

Contacté au téléphone, l’un des opérateurs explique que l’ARTEC et le ministère des Télécommunications sont en possession des documents et informations récentes qui retracent bien la performance de ce secteur notamment depuis la pandémie en 2020. « Nous avons transmis à l’ARTEC et au ministère un rapport détaillé de l’exercice 2020 qui n’a absolument rien à voir avec les informations mentionnées par le représentant de l’ARTEC face aux députés », affirme-t-il. « Avec ces documents, l’ARTEC aurait été aussi en mesure de corriger les propos infondés des députés », continue-t-il.

Les opérateurs dénoncent également les obstacles administratifs au niveau de l’ARTEC et du ministère. Selon le courrier adressé à l’ARTEC, les plans de déploiement et les investissements des opérateurs sont stoppés depuis des mois par le blocage volontaire des autorités de tutelle. Une référence au déploiement du 4G rurale et du 5G.

Enfin, les opérateurs déplorent l’ignorance manifeste de la part des autorités par rapport aux efforts fournis par les opérateurs en investissements et en service surtout durant la pandémie Covid. « Madagascar est aujourd’hui est l’un des pays qui a le plus tiré son épingle du jeu en Afrique grâce à la qualité de ses télécommunications car tous les call-centers ont vu leur carnet de commandes se gonfler et ont créé des milliers d’emplois supplémentaires ces derniers mois », conclut l’un des opérateurs.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter