Sport

Rugby – Formation en ligne : Ateliers pour arbitres et CMO

Ny  Aina  Sarah  Razafimamonjy  (2e à  g.),  une  des  trois  femmes  en  lice.

L’ovale malgache est représenté par huit techniciens aux ateliers à distance pour les arbitres et entraineurs d’officiels de match. La formation s’étale sur deux mois.

Les formations en ligne se suivent et se ressemblent. Les restrictions entrainées par la pandémie de la Covid-19 ont poussé le Rugby Afrique à recourir à la technologie.

Madagascar a huit représentants à la série d’ateliers en ligne dédiés aux arbitres et entraineurs d’officiels de match (CMO). Les séances sont animées par Alain Rolland, responsable des arbitres de match de rugby à XV au sein de World Rugby.

Cette initiative contribuera à améliorer les compétences des arbitres dans les domaines clés de la discipline. Soixante dix sept techniciens du continent répartis en deux groupes suivent les formations.

Quarante deux participants dont onze femmes sont engagés dans le groupe anglophone et trente cinq dont huit femmes dans le groupe francophone. Mada­gascar se trouve dans le groupe francophone avec quatre autres pays en l’occurrence le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la Tunisie.

Deux arbitres expérimentés du pays, un homme et une femme, suivent la formation pour coaches d’officiel de match en la personne de Tiana Randria­na­rison et Ny Aina Sarah Razafima­monjy.

Inclusion des femmes

Les cinq autres techniciens, trois hommes et deux femmes, sont engagés au stage d’arbitres pour obtenir le gra­de niveau III à savoir Stéphane Rakotonirainy, Isatry Jenny Raveloharison, Joany Paul Randrianantenaina, Souleman Ibrahim Andriamandimby, Mamisoa Julie Randriari­- manana et Volasoa Jeannie Rasamison. Dans le but de promouvoir le rugby féminin, «l’instance africaine insiste sur l’inclusion des femmes… Les chiffres sont encore faibles mais c’est un bon début. Et nous espérons y remédier grâce à des initiatives de développement visant spécifiquement les femmes arbitres », souligne Mudiwa Mundawarara, responsable des arbitres de Rugby Afrique. Exigé ces dernières années par les instances internationales, la Grande île, comme les au­- tres pays membres, a ainsi aligné trois femmes sur les huit en lice.

La première session s’est tenue le 21 mai. Le programme s’étale sur deux mois et ne prendra fin qu’à la fin juillet. Chaque groupe participera à sept sessions d’une heure, toutes les deux semaines. Le facilitateur, Alain Rolland, dispense les cours en ligne via la plateforme zoom en présentant des vidéos sur les différentes phases de jeu.

Les sujets au programme de chaque séance sont entre autres le regroupement et ruck, la mêlée, les fautes, la touche et le maul, l’espace, et la dernière séance sera consacrée aux divers et à la conclusion.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter