Economie

La pandémie COVID-19 place la transformation numérique au premier rang des priorités

Alors que les gouvernements du monde entier continuent de réagir à la dévastation de COVID-19, le secteur mobile joue un rôle crucial en soutenant les efforts de lutte contre la pandémie et en améliorant la réponse des services de santé, selon un rapport récemment publié par la GSMA( https://www.gsma.com/greater-china/resources/mobile-industry-response-to-covid19-china-en-pdf/ ).

Bien que le rapport ait révélé que la pandémie a bouleversé la vie, la santé et les entreprises, les gens utilisaient l’innovation technologique pour s’adapter à de nouveaux modes de vie en ces temps incertains. « Dans cette situation sans précédent, les gens s’adaptent rapidement à des moyens innovants de se connecter et de faire des affaires grâce à la connectivité, et la transformation numérique n’est plus seulement une question mais une action pour de nombreuses industries », indique le rapport.

Les opérateurs mobiles ont joué un rôle clé dans les efforts pour répondre à la pandémie, en particulier pour assurer une communication fluide lors des urgences sanitaires et pour améliorer la couverture des réseaux 4G/5G en Chine. Le rapport mentionne que lors de la construction de deux nouveaux hôpitaux en Chine pour traiter les patients COVID-19, les opérateurs mobiles, y compris China Telecom et China Mobile travaillant avec Huawei, ont déployé avec succès les réseaux de communication 4G/5G, ce qui a permis une couverture mobile adéquate dans les hôpitaux.

Le déploiement des réseaux 4G/5G a également facilité la consultation à distance et la télémédecine. Les opérateurs mobiles ont pu construire jusqu’à huit sites de réseaux 4G/5G en moins de 30 heures après la construction des hôpitaux. « Les réseaux 4G/5G de haute qualité ont assuré des services de communication fluides et ininterrompus en Chine et fourni un soutien solide aux efforts de réponse critiques en Chine pendant la pandémie de COVID-19. »

À Madagascar, plusieurs segments de l’économie sont bloqués pour des raisons sanitaires. Cependant, en tant que pays dépendant d’un tel secteur comme les TIC, les services en général, et le mobile et l’internet, en particulier, jouent un rôle clé pour permettre au concept de télétravail de se déployer et de maintenir une partie de l’économie opérationnelle.

En mars 2020, des médecins malgaches issus du Ministère de la santé publique ont participé à une vidéoconférence avec leurs pairs chinois sur la manière d’endiguer la propagation de la pandémie, auprès du bureau de Huawei à Ivandry. Une occasion au cours de laquelle, le Ministre Ahmad Ahmad a une nouvelle fois, après la remise  d’équipements médicaux un mois plus tôt, reconnu l’importance des TIC et du partenariat privé dans la lutte contre Covid-19.

 

À Madagascar, comme dans de nombreux autres pays, le coronavirus a déclenché des changements de comportement dans le quotidien de tout le monde. Les activités vont du hors ligne au en ligne, les commandes de nourriture, les achats en ligne et le paiement électronique des salaires sont dorénavant monnaie courante. Ce changement majeur a entraîné une augmentation du trafic sur le réseau. Selon les récentes analyses, la plupart des pays d’Afrique subsaharienne ont connu une augmentation moyenne de 20 % du trafic sur leurs réseaux, dont Madagascar.

Le déclin de l’utilisation de l’argent liquide provoqué par le COVID-19 restera très probablement une caractéristique permanente de la vie quotidienne. Ceux qui ont opté pour le mode en ligne resteront probablement en ligne. La vie sans argent liquide n’est plus facultative, mais essentielle.

Dans cette situation sans précédent, les gens s’adaptent rapidement à des moyens novateurs de se connecter et de faire des affaires grâce à la connectivité. Ainsi, selon le rapport, la transformation numérique n’est plus seulement une question mais une action pour de nombreuses industries.

La croissance en Afrique subsaharienne a été considérablement affectée par l’actuelle épidémie de coronavirus, selon la Banque mondiale. Cependant, comme les associations des TIC et de la santé, de l’éducation et d’autres services sont progressivement devenues une nouvelle norme, la manière de faciliter une utilisation plus efficace de ces technologies en réponse à la pandémie de COVID-19 peut décider de la force de l’Afrique à retrouver sa croissance, en adoptant de nouveaux modèles et méthodologies d’affaires issus de cette épidémie.

Jason Xia Hesheng

CEO

Huawei Eastern Africa Multi-Country office