Accueil » Magazine » Fenoarivo – Un élève d’une école confessionnelle positif au Covid-19
Magazine Santé

Fenoarivo – Un élève d’une école confessionnelle positif au Covid-19

Les parents souhaitent que les équipes sanitaires viennent faire les tests sur les élèves dans leur localité.

Des cas suspects de Covid-19 se trouvent parmi les élèves de la classe de 7e d’une école confessionnelle à Fenoarivo. Ils étaient dans la même classe qu’un cas positif, pendant plusieurs jours. Il s’agit du fils de l’un des porteurs du virus détecté à Alakamisy qui étudie dans cet établissement catholique. Il a été confirmé porteur du virus, quelques jours après ses parents. L’école n’aurait pas été en connaissance de cause. «Ses parents ne nous ont pas informés. Ils ont continué à envoyer leur fils à l’école alors que le père de famille se trouve déjà en quarantaine», rapporte un responsable de l’éducation dans cette commune rurale du district d’Atsimondrano, hier.

Ce garçon a pu contaminer ses camarades de classe. Considérés comme des cas suspects, ces derniers doivent faire des tests de diagnostic pour savoir s’ils sont contaminés ou non. Jusqu’à hier, les prélèvements n’ont pas encore été effectués. «Nous ne savons pas comment cela se réalisera. En tout cas, les parents refusent d’emmener leurs enfants faire des tests en ville. Ils souhaitent que les prélèvements soient réalisés ici-même. Nous ne savons pas, non plus, si ce sont les vingt cinq camarades de classe de la victime qui sont concernés ou ce sont les soixante-douze élèves de la classe d’examen», rajoute la source.

Les parents d’élèves, les responsables de l’établissement et un représentant du ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel se sont réunis, lundi, pour faire le point de la situation. De cette réunion a découlé la fermeture de tous les établissements scolaires dans la commune rurale de Fenoarivo et d’Alakamisy, pendant un temps indéterminé. «Il se peut que des enfants de ces cas confirmés se trouvent parmi les élèves de nos établissements. On ne peut pas les identifier, vu que leurs parents n’en parlent pas »,renchérit le responsable. En attendant les tests et leurs résultats, les parents de ces élèves ont été conviés à confiner leurs enfants chez eux. La tâche s’avérerait compliquée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi