Social

Commerce – Le marché d’Andravoahangy reprend des couleurs

C’est l’un des marchés les plus fréquentés de la capitale qui a rouvert ses portes, hier. Pourtant les commerçants du marché d’Andravoa­hangy n’ont pas connu l’affluence des beaux jours. Après la suspension des marchés hebdomadaires par les responsables de la municipalité d’Antananarivo pour contenir la propagation du coronavirus, la reprise se fait timidement.

Un marchand d’accessoires électroniques se réjouit de la reprise de ses activités. « Cela fait quatre mercredis que nous n’avons rien vendu. C’est dur. Avec cette reprise, les marges sont moindres. Mais il est préférable de récolter peu plutôt que de ne rien gagner», fait-il remarquer.

Le paysage n’a pas presque pas changé. Seule la présence d’hommes vêtus de gilets fluorescents, très stricts, versant du gel désinfectant sur les mains de ceux qui entrent dans le grand marché rappelle qu’il y a désormais des règles à respecter. Des règles qui ne s’appliquent pas aux prix des marchandises.

Il appartient à chaque commerçant de fixer les prix de ses articles. « Les marchandises sont rares car il n’y a aucun arrivage. Nous nous contentons des produits disponibles auprès des fournisseurs », explique une marchande de chaussures en friperie. À deux étals, un autre marchand brade ses articles. « Je vends à petit prix pour que les clients trouvent ce qu’il leur faut. La vie est dure pour tout le monde. Chacun doit faire des efforts », dit-il.

Marchands et consommateurs ont fait de leur mieux pour respecter les gestes barrières et les mesures sanitaires, hier.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter